Etude de l'utilisation des ions nitrate comme source d'azote par "Klebsiella oxytoca" : Application à la dépollution azotée d'éluats de résines échangeuses d'ions en présence de lactosérum

par Nathalie Sauvaître-Sollier

Thèse de doctorat en Chimie et microbiologie de l'eau

Sous la direction de Philippe Chazal.

Soutenue en 2001

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail était d'éliminer les ions nitrate des éluats de résines échangeuses d'ions par voie biologique, en mettant en jeu une bactérie hétérotrophe : Klebsiella oxytoca. Nous avons tout d'abord confirmé la présence de deux nitrate réductases chez Klebsiella oxytoca, une assimilatrice et une dissimilatrice. Nous avons ensuite étudié,en réacteur discontinu,comment cette bactérie réalise la réduction des ions nitrate,dans des conditions physico-chimiques comparable à celles des saumures de résines échangeuses d'ions, et par voie assimilatrice. Klebsiella oxytoca nécessitant une source de carbone,nous avons étudié la possibilité d'utiliser le lactosérum,déchet des industrie agroalimentaires. Dans un deuxième temps,nous avons étudié l'élimination des ions nitrate en employant un système de type lit fixé immergé. Nous avons déterminé les paramètres de fonctionnement (rapport carbone-azote, taux de dilution, charge volumique en ions nitrate maximale éliminable) en utilisant un milieu synthétique (lactose, ions nitrate, ions chlorure). Nous avons ensuite, sur la base des résultats ainsi obtenus, à la dépollution d'un mélange lactosérum-saumures de résines échangeuses d'ions. Le système étudié permet l'élimination d'une charge volumique en ions nitate de 25. 5Kgl. M3̄. J1̄.

  • Titre traduit

    Studies on nitrates assimilation by Klebsiella oxytoca as the sole nitrogen source : Application to nitrates removal from spent regenerants in the presence of cheese whey


  • Résumé

    The purpose of this work was the nitrates removal in spent regenerants. A new biological approach was investigated using the inorganic nitrogen assimilation capacities (as cellular notrogen) of an heterotrophic bacterium, Klebsiella oxytoca. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 144-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut universitaire de technologie. Centre de ressources documentaires.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T01 SAU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.