Etude expériementale et moléculaire de la morphogénèse, de la neurogénèse et du renouvellement neuronal du système olfactif périphérique chez l'embryon d'oiseau et le poussin

par Fabrice Lalloué

Thèse de doctorat en Biologie-Santé

Sous la direction de Christiane Ayer-Le Lièvre.

Soutenue en 2001

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'analyse de la différenciation neuronale liée à l'expression de récepteurs aux molécules odorantes (OR) et l'organisation des connexions avec le bulbe olfactif a utilisé deux approches : les chimères hétérospécifiques poulet-caille et l'électroporation in ovo. La spécifité du gène COR3b pour le poulet permet de répondre à certaines questions concernants le choix du COR (qui apparaît indépendant des interactions avec le bulbe et l'environnement) et son rôle dans le guidage axonal et la spécification zonale du bulbe. L'utilisation de vecteurs d'expression permet d'étiqueter la protéine COR3 et de vérifier son expression correcte après transfection in vitro de cellules Cos7. Celles-ci permettraient donc de tester l'expression des COR et de déterminer les facteurs impliqués dans leur transport du Golgi, ou du réticulum endoplasmique, à la menbrane plasmique. Chez l'embryon le recueil d'électro-olfactogrammes permet de situer le début de la maturation fonctionnelle olfactive à E13 comme le début de l'expression dendritique de la CaMKII ce qui suggère que cet enzyme aurait un rôle déterminant dans la perception des odeurs chez l'embryon. La rupture des interactions périphéro-centrale lors de l'axotomie du nerf olfactif montre que la réponse à la lésion par apoptose et stimulation des mitoses chez le poussin est différente chez l'embryon, où elle se traduit surtout par une dédifférentiation. La réponse des neurones sensoriels dépendrait de leur degrés de différenciation et de la maturation du tissu. L'application d'un facteur de croissance, IGF-1 compense la perte d'interaction avec le bulbe après axotomie à trois niveau : la survie, la stimulation de mitoses et le maintient de la différenciation neuronale. Par contre, un autre facteur anti-apoptotique, la COX-2 inductible, ne serait pas impliqué dans la protection des neurones olfactifs. L'ensemble de ce travail offre une nouvelle conception de la neurogenèse olfactive qui est discutée et présentée en conclusion.

  • Titre traduit

    Experiemental and molecular study of the morphogenesis, neurogenesis and neuronal renewal of the peripheral olfactory system in the bird embryo and the chick


  • Résumé

    Thae neuronals differentiation depending on the expresion of olfactory factors (OR), and the centroperipheral connection organization were studied using two different approaches : heterospecific chick quail chimeras and in ovo electroporation. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178, 31,20 p.-[x] f. de pl.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 155-176

Où se trouve cette thèse ?