Les socialistes indépendants de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle en France

par Sylvie Rémy

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean El Gammal.

Soutenue en 2001

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Entre les années 1880 et le début du XXe siècle, le mouvement socialiste français est divisé en organisations rivales. A leurs côtés gravitent des hommes dont l'importance politique ne fait que croître : les socialistes indépendants. Dons les années 1880, ils animent "Le Cri du peuple", "La Bataille" et "La Revue socialiste" en s'appuyant sur les réseaux issus de l'A. I. T. , de la Commune et des années d'exil. Si les réputations d'un Vallès ou d'un Malon sont bien établies, leur poids politique reste marginal. Il n'en va pas de même dans la décennie suivante quand Millerand et Jaurès, nouveaux venus dans le mouvement socialiste, occupent une place de premier plan au sein du mouvement ouvrier mais aussi sur la scène politique nationale. La victoire socialiste lors des élections législatives de 1893 est surtout une victoire de la rédaction de "La Petite République". Le programme de Saint Mandé, accepté par la plupart des partis socialistes est une initiative de Millérand ; la volonté de Jaurès apparaît essentielle pour l'unité socialiste. Le début du XXe siècle est difficile pour les indépendants. Le "ministérialisme" renforce les divisions et en rend responsables les indépendants. Entre ces derniers également, des divergences deviennent plus profondes jusqu'à la rupture définitive qui voit une partie des indépendants refuser la SFIO et reconstituer contre elle le Parti Socialiste Français puis le Parti Républicain Socialiste.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve-d'Asq

Jean, Jules, Prosper et les autres : les socialistes indépendants en France à la fin du XIXe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (923 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury non précisée

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèques). Faculté des Lettres et des Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 944.66 REM
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 868

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve-d'Asq

Informations

  • Sous le titre : Jean, Jules, Prosper et les autres : les socialistes indépendants en France à la fin du XIXe siècle
  • Dans la collection : Histoire et civilisations , 1284-5655
  • Détails : 1 vol. (346 p.)
  • Notes : En appendice, liste des candidats aux législatives, 1889-1898.
  • ISBN : 978-2-7574-0182-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [317]-333. Notes bibliogr. Glossaire. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.