D'une guerre à l'autre, figures de l'imaginaire et intertextualité : du Feu à la Route des Flandres, 1915-1960, quarante-cinq années de littérature de guerre

par Laurent Drapier

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Deguy.

Soutenue en 2001

à Lille 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les Première et Seconde guerres mondiales ont fait l'objet d'une abondande production littéraire et critique. A partir d'un corpus qui ne prétend pas à l'exhaustivité mais qui se veut abondant et varié dans le champ narratif, la thèse se propose, de Cendrars à Simon, de montrer que, dans leur ensemble, les récits de la Seconde Guerre mondiale procèdent d'une récriture intertextuelle "au miroir" des récits de la Première, dont les éléments de représentation archétypiques constituent la matrice imaginaire et narrative. Les options critiques sont évidemment variées mais articulées : critique jungienne et bachelardienne, critique freudo-kritévienne, critique thématique, critique des sources lansonienne et modernes, critique générative et narratologie

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 638 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 606-629

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2001-22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.