Les artistes japonais en France à partir de 1945

par Valérie Douniaux

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Marcel-André Stalter.

Soutenue en 2001

à Lille 3 .


  • Résumé

    Depuis la fin du XIXe siècle, les artistes japonais ont été nombreux à venir en France, pour un bref séjour ou pour s'y installer définitivement. Cette thèse s'intéresse particulièrement à la période allant des années cinquante à nos jours. Après la seconde guerre mondiale et de longues années d'isolement, les artistes nippons ont pu recommencer à voyager en Occident, pour y étudier les techniques de l'art européen ou participer directement aux mouvements de la scène artistique contemporaine. La thèse se divise en trois volumes. Le premier est conçu selon un plan chronologique. Le premier chapitre rappelle l'historique des relations entre le Japon et l'Occident depuis le XVIe siècle. Les trois chapitres suivants analysent les raisons et conditions de la migration artistique nippone en France durant la seconde moitié du XXe siècle. Le second chapitre évoque les années cinquante, l'une des périodes les plus fécondes pour les échanges franco-japonais et pour l'activité de la colonie artistique japonaise de Paris. Les années soixante et soixante-dix, au cours desquelles les Japonais se détournent quelque peu du modèle français, sont évoquées dans le troisième chapitre. Le quatrième s'intéresse aux dernières décennies, marquées par un regain d'intensité dans les rapports culturels entre la Frace et le Japon, et par la présence à Paris d'une très importante communauté artistique nippone. La thèse tente d'offrir un panorama complet des diverses tendances que regroupe cette communauté notamment dans le second volume, composé d'études monographiques consacrées à un choix d'artistes japonais de France. Le troisième volume fournit des repères pratiques (carte du Japon, grandes dates de l'histoire et de l'histoire de l'art du Japon, glossaire des termes japonais). Il propose aussi un tableau chronologique des échanges artistiques entre la France et le Japon, et des migrations des artistes japonais cités dans le texte.

  • Titre traduit

    Japanese artists in France since 1945


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (582 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 22-31. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2001-17-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2001-17-2
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2001-17-3
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 744-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 744-2
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 744-3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2914
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.