Mise en évidence d'un gène de glutathion S-transférase exprimé au cours des stades précoces de l'embryogenèse somatique de la chicorée

par Rachel Galland

Thèse de doctorat en Physiologie végétale

Sous la direction de Jean-Louis Hilbert.

Soutenue en 2001

à Lille 1 .


  • Résumé

    Chez le Cichorium hybride "474" (Cichorium intybus var. Sativum x Cichorium endivia var. Latifolia), l'embryogenèse somatique est directe et d'origine unicellulaire. De plus, la première division embryogène peut être retardée par l'addition de glycérol dans le milieu lors de la phase d'induction et synchronisée lors du transfert des tissus dans un milieu d'expression dépourvu de glycérol. Ces trois caractéristiques, spécifiques du modèle chicorée, facilitent l'étude des mécanismes inducteurs précoces de l'embryogenèse somatique. Au cours de cette étude, nous avons utilisé la technique de "differential display" (DD RT-PCR) afin de mettre en évidence des modifications dans l'expression des gènes au cours des stades précoces de l'embryogenèse somatique de la chicorée. Nous avons comparé les populations d'ARNm accumulés dans les fragments foliaires placés en conditions d'embryogenèse somatiques pendant 0, 1, 2, 3, 4 et 7 jours. Un ADNc partiel présentant de fortes homologies avec des GSTs de plantes inductibles par l'auxine a ainsi été isolé. Il s'accumule fortement dans les fragments foliaires du génotype embryogène "474", mais pas chez le génotype non embryogène Pévèle. La séquence complète de cet ADNc, nommé CHI-GST1, a été reconstituée après amplification de la partie 5' par RACE-PCR. Des expériences d'hybridation in situ et d'immunolocalisation nous ont permis de localiser les transcrits et le produit du gène CHI-GST1 dans les tissus foliaires. Les résultats obtenus suggèrent l'existence de plusieurs isoformes de GSTs chez la chicorée dont une serait spécifique des cellules réactivées et des cellules embryonnaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 141-158. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2001-235
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.