Etude in vivo des facteurs de transcription du groupe PEA3 appartenant à la famille Ets dans la glande mammaire normale cancéreuse

par Sonia Netzer

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Yvan, de Launoit.

Soutenue en 2001

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les membres du groupe PEA3 (Pea3, Er81 et Erm) sont des facteurs de transcription appartenant à la famille Ets. Il existe des arguments en faveur d'un rôle de ces facteurs dans le développement de cancers mammaires et surtout dans la formation de métastases. En effet, ces gènes sont fortement exprimés dans des lignées cancéreuses mammaires humaines qui possèdent un fort pouvoir métastatique. De plus, des gènes associés à la progression tumorale sont les cibles potentielles des protéines du groupe PEA3 ; il s'agit de ceux codant certaines enzymes de dégradation de la matrice extra-cellulaire. Nous avons établi un modèle in vivo d'étude de ces facteurs de transcription. Pour cela, nous avons réalisé des souris transgéniques pour er81 sous le contrôle d'un promoteur spécifique de la glande mammaire et induit lors de la lactation : le long terminal repeat (LTR) du rétrovirus MMTV. Ces souris exprimant er81 dans la glande mammaire ont été suivies pendant plus d'un an et aucune n'a développé de tumeur ce qui suggère que Er81 n'est pas capable d'induire seul la formation de tumeurs mammaires. Une étude des gènes cibles a permis de détecter dans les glandes mammaires exprimant er81 une sur-expression de deux gènes. Il s'agit de la métalloprotéase stromélysine-1 (MMP-3) et de l'urokinase plasminogen activator (uPA) dont les produits sont impliqués dans la dégradation de la matrice extracellulaire associée à l'invasion tumorale. Nous avons ensuite analysé l'expression des membres du groupe PEA3 dans des tumeurs mammaires issues de modèles établis de souris transgénique. Une forte expression des membres du groupe PEA3 a été détectée dans les tumeurs des souris MMTV-neu et MMTV-ras. Ces deux gènes impliqués dans la formation de tumeurs du sein chez la femme sont responsables chez la souris de tumeurs invasives capables de métastaser [. . . ]


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (111 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 92-111

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2001-281
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.