Mise en évidence d'une libération spontanée, pulsatile et cyclique de monoxyde d'azote (NO) par l'éminence médiane au cours du cycle oestral : implication des capillaires du plexus porte hypothalamo-hypophysaire dans la libération de la GnRH

par Claude Knauf

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Dominique Croix.

Soutenue en 2001

à Lille 1 .


  • Résumé

    Dans la première partie de ce travail, nous avons étudié le mode de libération du monoxyde d'azote (NO), par ampérométrie, au niveau de l'éminence médiane (EM) de rate au cours du cycle œstral. Nous démontrons l'existence d'une libération spontanée, pulsatile et cyclique de NO au niveau de l'EM de rate. Cette libération de NO est corrélée positivement à celle de la GnRH : de fortes libérations de NO / GnRH ont été mesurées le jour du proœstrus (PRO). L'estradiol et la progestérone semblent être des éléments importants régulant l'activité NOergique. De plus, la majorité du NO mesuré est d'origine endothéliale. La deuxième partie de ce travail de thèse vise à étudier les variations d'expression de l'eNOS, au niveau de l'EM, au cours du cycle œstral. Nos résultats montrent que les taux d'ARNm et de protéine eNOS augmentent significativement à 0800h et 1600h le jour du PRO comparativement au diœstrus et à l'œstrus. Parallèlement, les taux de la protéine caveolin-1, inhibitrice sur l'activité de l'eNOS, diminuent à 1600h en PRO. Nous démontrons également que les stéroi͏̈des gonadiques régulent de façon inverse l'expression de ces deux protéines, à savoir stimulation pour l'eNOS, et inhibition pour la caveolin-1. Dans la troisième partie, nous avons recherché quel pouvait être le rôle de certains neuropeptides présents dans l'EM : le NPY et la galanine. L'inhibition des récepteurs Y2 au NPY provoque une chute de la libération spontanée de NO / GnRH à 1600h en PRO. L'apport exogène de galanine, sur des fragments d'EM de rat, est capable de stimuler la libération de la GnRH par deux voies de transduction différentes : une voie dépendante du NO et une autre voie indépendante de ce messager gazeux. En conclusion, nos résultats permettent de démontrer un rôle important.

  • Titre traduit

    Evidence for a spontaneous, pulsatile and cyclic nitric oxide (NO) release at the median eminence during the estrous cycle : implication of the portal plexus on GnRH release


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (118-[42] f.-[22] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 83-118

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2001-277
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.