Contribution au développement d'un nouveau retardateur de flamme sans halogène à base d'hydroxyde de magnésium

par Benoît Landemaine

Thèse de doctorat en Chimie et physicochimie des polymères

Soutenue en 2001

à Le Mans .


  • Résumé

    Les polymères accroissent les risques d'incendies, du fait de leurs natures inflammables. Ce risque est réduit par ajout de retardateur de flamme (FR). Les FR halogénés présentent l'inconvénient de libérer des fumées opaques et toxiques. La réglementation internationale tente de limiter leur utilisation et favorise le développement de charges nùnérales comme l'hydroxyde de magnésium (MGH) car il dégage peu de gaz toxiques et/ou corrosifs. Le but de ce travail réside dans la caractérisation et l'optimisation de formulations à base de copolymère éthylène-propylène (EPc) et de MGH en terme de tenue au feu et de propriétés mécaniques pour le remplacement des câbles automobile en PVC. Afin d'anticiper les changements législatifs, FL-,%,WMAG a développé une synthèse hydrotherinale de MGH permettant le recyclage d'une partie des réactifs, limitant ainsi, le coût de production et les rejets dans l'environnement. Le remplacement du PVC par des EPc fortement chargés en MGH (60,Vo wlw pour la même tenue au feu) génère une perte des propriétés mécaniques. U modification de surface du MGH par l'ac. Stéarique améliore la compatibilité entre le MGH (polaire) et l'EPc (apolaire) et donc les propriétés mécaniques (tenue aux chocs). L'analyse de surface du MGII enrobé par l'ac. Stéarique montre la présence d'un sel mixte, ce qui montre le caractère réactif de l'enrobage. Les tests au calorimètre à cône montrent une baisse du CO, du C02, du volume de fumée et la diminution de la quantité de chaleur produite par rapport aux MGH références. Dans le cas Flainemag, le MgO issu de la déshydratation du MGH adsorbe le carbone provenant de la décomposition de l'EPc (limitation fumée) mais, contrairement aux autres MGH, ne catalyse pas l'oxydation du carbone, limitant la production de gaz. Les formulations références libèrent donc plus de COIC02 et une quantité de chaleur supplémentaire en raison de l'oxydation exothermique du carbone.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.154-162

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001LEMA1011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.