De la continentalité à l'Etat enclavé : circulation et ouvertures littorales des territoires intérieurs de l'ouest africain

par Jean Debrie

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Benjamin Steck.

Soutenue en 2001

à Le Havre .


  • Résumé

    Les états dits " sahéliens " sont souvent identifiés comme enclavés. Dans une forme de stéréotype de l'espace marginalisé, une position continentale est un élément complémentaire des difficultés économiques. La continentalité, anciennement centrale en Afrique de l'Ouest, devient une situation périphérique, c'est à dire une fermeture ou une distance au monde. Le choix d'étude d'une circulation terrestre permettant l'ouverture littorale propose un regard sur cet enclavement. Dans un espace ouest africain international, les pouvoirs politiques ont produit les instruments d'une circulation établissant la relation entre les espaces continentaux, devenus territoires d'Etat, et les interfaces littorales. Mais cette réponse est " dysfonctionnante ". Un ensemble de contraintes techniques, politiques, économiques, produit un processus de discontinuité. L'enclavement est un système de distances qui éloigne les opérateurs continentaux de certaines ouvertures. Mais ces espaces enclavés ne sont pas enfermés. Les actions contemporaines de bailleurs de fonds et des opérateurs privés tendent à sélectionner et moderniser les axes validant une stratégie d'inscription d'espaces d'activités dans les réseaux mondiaux. Il se développe une recomposition des territoires intérieurs réduisant la fracture entre les positions étatiques littorale et continentale. Cette fracture est souvent dépassée et même utilisée dans les circulations s'inscrivant dans l'espace ouest africain. L'enclavement continental n'est pas une position spatiale de fermeture figée. Il est une situation relative qui tient dans les permanences de certaines discontinuités qui ne sont pas annulées par les différents pouvoir politiques.

  • Titre traduit

    From inland areas to landlocked State


  • Résumé

    Sahelian states are often said to be landlocked. According to some stereotypical conceptions of marginal lands, the inland position may be considered as an additional neagtive factor for economic development. The inland position, which in the past used to be a central situation, has become a periphical one : it encloses the area and excludes it for major relations at a global level. Our choice to study a inland circulation allowing coastal opening proposes a view on this land locking. The public authorities have built up, within West Africa, which is in fact an international area, instruments of circulation that establishes relations between inland national territories an d littoralinterface Hovewer, this answer does not seem to be relevant enough. Technical, political and economical constraints lead to a process of discontinuities. Being landlocked corresponds to a system of distances in wich land operators are moved away from some perspectives. In reality, thes landlocked areas are not enclosed. The backers' and the protate operators' current strategies tend to modernize selcted major lines and, through the latter, the territories are connected to global networks. Inland territories are then reshaped and manage to reduce the fracture between inland and maritime countries. This fracture is often overcome and it may even become an opportunity in the case of West African circulation. Inland areas being landlocked are not definitively ebclosed. It is just a relative situation which results from some permanent discontinuities the different political authorities have not cancelled.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 347 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 329-344. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 118
  • Bibliothèque : Laboratoire d’Economie des Transports (France). Documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : AE-102
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.