Effet de l'environnement abiotique (température et oxygène) sur le métabolisme énergétique, la physiologie cardiaque et le comportement de deux espèces côtières : le bar, dicentrarchus labrax et la sole, solea solea

par Christel Lefrançois

Thèse de doctorat en Océanologie biologique et environnement marin

Sous la direction de Jean-Paul Lagardère.

Soutenue en 2001

à La Rochelle .


  • Résumé

    Effet de l'environnement abiotique (température et oxygène) sur le métabolisme énergétique, la physiologie cardiaque et le comportement de deux espèces côtières : le bar, Dicentrarchus labrax, et la sole, solea solea. La température et l'oxygène sont deux facteurs environnementaux agissant sur le métabolisme énergétique des poissons: la température contrôle la cinétique des réactions biophysiques et biochimiques impliquées dans le métabolisme énergétique; l'oxygène est un élément indispensable à ces réactions. Par ailleurs, les performances cardio-vasculaires, facteurs essentiels influençant la capacité énergétique d'un poisson, sont aussi sous l'influence de ces deux facteurs. Les objectifs de cette thèse étaient (i) de déterminer l'impact de la température et de l'oxygénation sur la capacité métabolique aérobie et le rythme cardiaque maximal du bar européen et de la sole commune, (ii) d'étudier dans quelle mesure le bar et la sole utilisent l'hétérogénéité thermique et/ou oxymétrique d'un environnement expérimental pour moduler leur capacité métabolique. Les résultats montrent que la capacité métabolique (CM, mgO2. Kg-1. H-1) est maximale à 18. 8ʿC chez la sole (CM=117) et à 22. 5ʿC chez le bar (CM=443). Par ailleurs, CM approche zéro aux environs de 4ʿC chez la sole et de 9-10ʿC chez le bar. Au contraire, les effets de l'oxygène sont comparables chez les deux espèces: CM reste constante en hyperoxie et décroît avec la saturation en dessous de "75%. Parallèlement, l'augmentation du rythme cardiaque maximal avec la température est linéaire chez chacune des deux espèces. L'étude comportementale montre que le bar occupe préférentiellement les zones où la température est la plus proche de son optimum thermique, ce qui contribue à augmenter CM. Ce comportement est contrarié pendant la période diurne, au cours de laquelle le bar évite les zones de forte intensité lumineuse. Contrairement aux bars, les soles n'ont pas présenté de patrons de distribution marqués. Cependant, la gamme thermique testée n'a entraîné que de faibles changements de CM chez la sole. Il serait donc intéressant de tester des gradients thermiques de plus fortes amplitudes et/ou des conditions oxymétriques plus sévères.

  • Titre traduit

    Effect of abiotic environment (temperature and oxygen) on energetic metabolism, cardiac physiology and behaviour of two coastal species : the sea bass, Dicentrarchus labrax, and the sole, Solea solea


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (pagination multiple [232] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 99-107

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE-S 2001 LEF
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.