Aptitude de la technique radar à la caractérisation du béton d'enrobage - Aide au diagnostic de la corrosion des armatures

par Stéphane Laurens

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Ginette Arliguié.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INSA en cotutelle avec l'Université de Sherbrooke .


  • Résumé

    Le développement du contrôle non destructif en génie civil s'inscrit dans un contexte de vieillissement du patrimoine d'ouvrages. Ce vieillissement est souvent associé à une altération des propriétés des matériaux de construction, remettant en cause les exigences liées au comportement mécanique, à l'aptitude au service ou encore à l'esthétique de l'ouvrage. Le but de ce travail est l'adaptation de la technologie radar à la caractérisation physique du béton, et, ainsi, à la mise en évidence de conditions favorables au développement de la corrosion des aciers (principale cause de dégradation). Des résultats expérimentaux obtenus sur corps d'épreuves en béton révèlent des aptitudes à l'évaluation de l'état d'humidité du béton, et, dans une moindre mesure, de son degré de contamination par les ions chlorures. Une application relative à la corrosion des armatures de tabliers de pont revêtus d'une couche d'asphalte est également développée et validée in situ par comparaison avec des mesures de potentiel d'électrode. L'approche consiste à cartographier la réflectivité de l'interface asphalte-béton afin de localiser les contrastes d'humidité et, ainsi, les zones à fort risque de corrosion. Enfin, les qualités de la technique (rapidité, simplicité, fiabilité des mesures et caractère non destructif) lui confèrent un grand intérêt lors de campagnes d'auscultation à grande échelle.


  • Résumé

    The development of non-destructive testing in civil engineering is related to the aging of structures. This aging is usually accompanied by some changes in the properties of construction materials, which call the needs concerning the mechanical behaviour, the service ability or the aesthetic characteristics of the structure into question. The aim of this study is to adapt radar technology to the physical characterisation of concrete, in order to highlight the conditions leading to reinforcement corrosion (main cause of damages). Indeed, experimental results on concrete laboratory samples show some interesting aptitudes to the assessment of concrete humidity, and chloride contamination. A specific application to the corrosion of reinforcement of concrete bridge decks with asphalt cover is also developed and verified on site through a comparison with half-cell potential measurements. The approach is just consisting in mapping the reflectivity of asphalt-concrete interface in order to locate humidity contrasts and, thus, areas presenting a high corrosion probability. At least, speed, easiness, reliable and non-destructive measurements are qualities, which give to the radar technique a great interest for large scale auscultation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-195

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001/631/LAU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.