Contribution à la modélisation de la combustion turbulente en milieu stratifié

par Romain Lauvergne

Thèse de doctorat en Dynamique des fluides

Sous la direction de Thierry Poinsot.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La combustion dans les moteurs à Injection Directe d'Essence présente des particularités fortes : pressions et températures élevées, richesse du mélange air/carburant variable. La simulation numérique directe de flammes laminaires de prémélange est utilisée pour caractériser localement la combustion dans ces conditions. Un code de simulation numérique monodimensionnelle, basé sur une cinétique chimique et des coefficients de transport complexes est alors adapté au problème posé. Dans un premier temps, une base de donnée de vitesses de propagation de flamme dans un mélange air/isooctane est élaborée, couvrant un vaste domaine de conditions de pression, température, richesse et dilution. Dans une seconde phase, la réponse instationnaire du taux de consommation de la flamme est étudiée, imposant devant le front de flamme une variation sinusoïdale de richesse. Il apparait que la réponse de la flamme peut être reliée à sa réponse stationnaire si l'on identifie un paramètre de contrôle instantané pertinent : dans le cas de la réponse en terme de taux de réaction du carburant, on montre que ce paramètre de contrôle est la fraction de mélange déterminée dans la zone de fort taux de réaction du carburant. Dans le cas instationnaire, cette fraction de mélange peut être différente de la fraction de mélange connue dans les gaz frais. Cette différence est modélisée, permettant alors de connaitre la réponse instantanée de la flamme uniquement à partir de l'information disponible dans les gaz frais. Les informations issues de ces calculs fondamentaux sont alors introduites dans un second code de calcul, dédié à la combustion dans les moteurs (formalisme RANS : Reynolds Averaged Navier Stokes), à travers un modèle de combustion turbulente de type flammelette. Un calcul applicatif moteur conclut ce travail, analysant les apports potentiels des modifications introduites dans le modèle de combustion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 204 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [199]-204

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01INPT047H/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.