Étude d'un procédé combiné ozone-boues activées pour le traitement d'effluents papetiers dans un réacteur airlift

par Aïcha Otmani Hayat

Thèse de doctorat en Génie des procédés et de l'environnement

Sous la direction de Michel Delmas et de Serge Guiot.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'étudier la décoloration des effluents papetiers de différentes sources par l'ozone dans un réacteur airlift, et d'évaluer la faisabilité de coupler l'ozone à un traitement biologique au sein du même réacteur. Tout d'abord, une étude hydrodynamique et de transfert de matière du réacteur airlift a été conduite. Les paramètres : rétention de gaz, vitesse de circulation, temps de mélange ainsi que le coefficient de transfert de matière ont été déterminés dans des solutions modèles puis dans les effluents papetiers. Cette étude a permis de montrer que les paramètres hydrodynamiques sont fortement influencés par le débit et le distributeur de gaz et la source et la qualité de l'eau. Le taux de traitement d'ozone avait une certaine influence sur les paramètres hydrodynamiques. En ce qui concerne le transfert de matière, il existe un seuil au dessous duquel l'ozone n'a pas d'effet. L'ozonation des effluents a permis l'obtention de taux de décoloration très élévés jusqu'à 95 %. Cependant, la diminution de la DCO est faible. Une amélioration de la biodégradabilité est observée. Enfin, l'impact de l'ozone sur l'activité biologique des boues activées est étudié et un taux de traitement optimal est déterminé. L'application d'un taux de 0. 05 g O3(O exponant 3)/g MVES n'a pas altéré l'activité microbienne des boues et leur décantation est améliorée. Le réacteur combiné (ozone et des boues activées) fonctionnant comme réacteur batch séquentiel a décoloré l'effluent total de 74 % contre 14 % en moyenne pour le système à boues activées seul. La décoloration des effluents de l'étape d'extraction alcaline a atteint 59,79 % contre 39,79 % dans le système à boues activées seul. La DCO aussi a été améliorée de 39,34 à 60,42 % et 46 à 62 % dans le cas de l'effluent total et de l'étape d'extraction alcaline respectivement. Par contre, une augmentation de 12 % et 22 % de la concentration totale des composés minéraux pour les effluents totaux et de l'extraction alcaline respectivement est obtenue.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 171-181

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'ingénieurs en arts chimiques et technologiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG 2001 OTA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.