Contribution à l'étude de la diffraction d'une onde électromagnétique plane par des obstacles métalliques en utilisant la méthode itérative basée sur le concept d'onde

par Nicolae Lucanu

Thèse de doctorat en Microondes et transmissions optiques

Sous la direction de Dimitrie Alexa et de Henri Baudrand.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le travail est basé sur une méthode originale, la méthode itérative basée sur le concept d'onde, utilisée pour étudier des problèmes de diffraction d'une onde électromagnétique plane par des obstacles métalliques placés en espace libre. Le travail est structuré en deux parties, la première dédiée aux obstacles singuliers, la deuxième traitant des cas de diffraction par des structures multiples de géomètrie arbitraire. Des structures diffractantes classiques sont étuduées d'abord, dans le but de valider la méthode itérative. Celle-ci est testée avec succès pour des obstacles ayant une solution analytique exacte au problème de diffraction sous l'incidence d'une onde plane, un cylindre circulaire infini métallique et une sphère métallique. Par la suite, des géométries diffractantes plus complexes sont abordées. La méthode itérative basée sur le concept d'onde est validée pour les cas d'un cylindre infini métallique de section carrée et d'un dipôle métallique placé d'un manière arbitraire par rapport à l'onde incidente. A la fin de la première partie, l'influence du rayonnement d'un point appartenant à une structure diffractante sur les uatres points de même structure est étudiée, d'abord pour un obstacle cylindrique de section circulaire, ensuite pour le cas d'une surface de forme quelconque. La deuxième partie traite des structures diffractantes multiples, comportant plusieurs dipôles métalliques, distribués dans des géométries quelconques. Le problème de la diffraction par deux pôles métalliques est étudié d'abord, en examinant l'influence mutuelle du rayonnement des distributions de densités de courant sur les dipôles. Une comparaison avec la méthode des moments est réalisée pour un nuage de plusieurs dipôles métalliques, en gardant comme priorité la rapidité du calcul numérique, sans affecter la précision des résultats.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 147 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 125-136

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01INPT024H/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.