Développement, caractérisation des pertes et amélioration de la sûreté de fonctionnement d'un ondulateur multicellulaire à commutation douce (ARCP)

par Christophe Turpin

Thèse de doctorat en Génie électrique

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Cette thèse traite de l'introduction de la commutation douce dans une topologie de convertisseurs statiques bien maîtrisée en commutation dure : le convertisseur multicellulaire série destiné aux domaines de la très forte puissance, haute tension (traction ferroviaire, navale,). L'objectif est de réduire les pertes dans le silicium. La technique retenue pour produire les conditions de commutation douce est l'ARCP (Auxiliary Resonant Commutated Pole). Après avoir exposé son fonctionnement et ses propriéte��s (notamment l'équilibrage naturel des tensions flottantes), l'auteur étudie et évalue en terme de pertes les stratégies classiques de commande pour le convertisseur multicellulaire à ARCP. Une autre partie porte sur l'étude de la sûreté de fonctionnement de cette structure. Elle est en effet sujette à de possibles défaillances dans les mécanismes de commutation (ratés) qui peuvent être catastrophiques pour son intégrité. Les stratégies classiques de commande, lourdes et complexes, peuvent, pour les plus performantes, limiter ces risques de défaillance. Lors de la recherche d'autres solutions améliorant la sûreté de fonctionnement, un dispositif de rattrapage des ratés a été imaginé et développé. Il peut être utilisé ponctuellement pour rattraper le fonctionnement ou bien forcer systématiquement et favorablement la commutation. Non seulement, il accroît la sécurité, mais simplifie aussi de manière radicale la commande de cette structure complexe. Le rendement d'un prototype de convertisseur tricellulaire a ARCP a été caractérisé expérimentalement. A cette occasion, une méthode de mesure directe et très précise des pertes dans les convertisseurs de très fortes puissances a été développée et formalisée : la méthode d'opposition. Générale, elle permet de plus de tester les convertisseurs de puissance élevées sans charge et source d'alimentation tolérant la puissance réellement mise en jeu.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : XIX-263 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 257-263

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01INPT021H/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.