Coléopteres saproxyliques et valeur biologique des forêts françaises : perspectives pour la conservation du patrimoine naturel

par Hervé Brustel

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Louis Deharveng.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La définition du patrimoine naturel varie suivant les disciplines. La gestion durable des gestionnaires forestiers n'est pas la biologie de la conservation telle que l'entendent les scientifiques. La politique française de protection du patrimoine naturel forestier néglige de ce fait la plus grande partie de la biodiversité, rendant discutable le choix des sites à conserver. La pertinence du choix des coléoptères saproxyliques rares comme descripteurs écologiques de la valeur patrimoniale et de l'état de conservation des forêts est ici explorée. Une liste de 300 espèces bioindicatrices de la valeur biologique des forêts françaises, validée par 59 entomologistes, est proposée, ainsi que 54 sites de qualité. L'existence d'une relation entre présence des bioindicateurs et biodiversité est mise en évidence. Une typologie des sites est établie sur les registres de la connaissance entomologique que nous avons et de leur qualité. Quelques espèces très rares révèlent des sites à forte valeur biologique qui ne sont pas toujours d'une grande naturalité. La qualité des forêts implique une responsabilité patrimoniale des gestionnaires, mais les inventaires entomologiques disponibles, qui sont le fait des recoltes actives d'entomologistes, demeurent très insuffisants pour développer une politique de conservation reposant sur des bases scientifiques solides. Le recours à des méthodes passives (piégeage) est rationel pour l'inventaire des sites. Dans ce contexte, quelques techniques ont été testées lors de deux expérimentations. De bon résultats (efficacité et sélectivité) ont été obtenus avec un piégeage amorcé aux kairomones, pour capturer les espèces floricoles. Le piège vitre, très sélectif, permet la capture du plus large spectre de la faune ciblée. Les pièges à bière sont efficaces mais peu sélectifs. La complémentarité des techniques est le gage de la réussite des inventaires. Une bioévaluation en forêt de Grésine (Tarn) illustre l'éfficacité d'un protocole multi-stationnel et pluriannuel de capture des coléoptères saproxyliques bioindicateurs et justifie une gestion conservatoire de ce site à très forte valeur biologique.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Office national des forêts à Paris

Coléopteres saproxyliques et valeur biologique des forêts françaises : perspectives pour la conservation du patrimoine naturel


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 327 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.274-298

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01INPT013A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Office national des forêts à Paris

Informations

  • Sous le titre : Coléopteres saproxyliques et valeur biologique des forêts françaises : perspectives pour la conservation du patrimoine naturel
  • Dans la collection : ˜Les œdossiers forestiers , 13
  • Détails : 1 vol. (297 p.)
  • ISBN : 2-84207-278-2
  • Annexes : Bibliogr. p.223-243
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.