Les pneumopathies des petits ruminants au Nord Cameroun : Investigations étiologiques et prophylactiques

par Arnaud Martrenchar

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Jean Chantal.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    L'objectif de l'étude était de préciser l'étiologie des pneumopathies des petits ruminants au Nord Cameroun et de proposer des méthodes de lutte. Les analyses effectuées sur de nombreux échantillons pulmonaires ont permis l'isolement des germes suivants : Mycoplasma (M. ) mycoides subsp. Mycoides LC (MmmLC), M. Ovipneumoniae (Mo), M. Agalactiae, M. Sp. Type 2D et M. Arginini. L'infection experimentale de caprins par MmmmLC a entrainé la mort des animaux inoculés avec des symptômes de pneumonie, d'arthrite et de mammite. En revanche, Mo s'est révélé être non pathogène malgré sa mult^plication dans les sinus. Une enquête sérologique effectuée sur 900 animaux a montré que la prévalence de la peste des petits ruminants (PRV) était de 64 p. Cent dans la province de l'Extrème-Nord et de 14 p. Cent dans la province du Nord. Par contre, le suivi n'a pas permis de mettre en évidence l'existence de la pleuro-pneumonie contagieuse caprine. Afin de mesurer l'impact de la première séroconversion vis-à-vis de la PPR et des capripoxvirus chez les jeunes animaux en milieu traditionnel, un suivi sérologique couplé a un suivi clinique a été mis en place. Les retards de croissance ont été significativement liés à la séroconversion vis-à-vis des capripoxvirus et du virus de la peste des petits ruminants. L'efficacité d'un vaccin mixte contre la peste des petits ruminants (souche homologue) et les capripoxvirus (souche de clavelée RM 65) a été étudiée expérimentalement sur des caprins. Les animaux vaccinés ont été protégés cliniquement contre une épreuve virulente à l'aide d'une souche de PPR. La dose minimale protectrice était d'au moins 10 0. 8 Dose Infectieuse Cytotoxique 50. En revanche, la valence RM 65 n'a pas protégé les animaux vis-à-vis d'une souche virulente de la variole caprine. L'intérêt de l'utilisation du vaccin homologue PPR sur le terrain a été démontré en comparant les taux de mortalité sur un an entre des troupeaux vaccinés et des troupeaux témoins.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 62 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 46-59

Où se trouve cette thèse ?