Maîtrise de la qualité biochimique de la graine pour deux légumineuses : soja, haricot : impact des conditions de culture et des choix de génotypiques

par Guillaume Piva

Thèse de doctorat en Sciences des procédés. Elaboration des agroressources

Sous la direction de Andrée Bouniols.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    La qualité des produits végétaux constitue une attente majeure de la société. Dans le cas des légumineuses étudiées, soja et haricot, les producteurs et l'ensemble de la filière jusqu'à la commercialisation portent un intérêt marqué à l'amélioration de la composition des graines pour leur utilisation dans l'industrie alimentaire ou non alimentaire. Notre démarche s'inscrit dans ce contexte et vise à caractériser les moyens d'élaboration de la qualité recherchée et de production satisfaisante par le choix du génotype et de l'adaptation des conduites de culture. La première partie de ce travail met en évidence les variations de composition de la graine sous l'effet des conditions agro-climatiques (date de semis, irrigation, choix génotypique et année culturale). Pour les deux légumineuses, la disponibilité hydrique pendant les phases de formation et de grossissement des graines joue un rôle déterminant sur la concentration en protéines et en Oligosaccharide de la famille du Raffinose (RFO). L'effet de décalage de semis et l'effet de l'année culturale sont significativement plus marqués pour le soja que pour le haricot. La seconde partie décrit l'évolution des équilibres entre les constituants de la graine dans les différentes conditions. Elle met en évidence la compétition entre les accumulations de protéines et d'huile (soja) entre protéines et RFO (soja, haricot), entre les différents acides gras (soja). La troisième partie souligne les relations entre la composition et les indicateurs de la production (rendement / Poids Moyen d'une Graine ou PMG). Pour les génotypes améliorés étudiés, les relations rendement / teneur en protéines et rendement / teneur en RFO sont généralement peu significatives; ceci suggère une relative indépendance entre les processus de formation des organes fructifères et ceux des synthèses des composés. En conclusion, ce travail dégage des éléments de connaissance sur l'élaboration de la composition des graines de soja et de haricot récoltées dans des conditions de culture diversifiées. Il propose quelques voies pour maîtriser l'orientation des synthèses des constituants recherchés par les utilisateurs et les consommateurs sans préjudice appréciable pour la production.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 109 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 103-109

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01INPT005A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.