Harmonisation des langages de modélisation avec des extensions orientées-objet et une sémantique exécutable

par Ileana Ober

Thèse de doctorat en Informatique et télécommunications

Sous la direction de Bernard Coulette.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    L'accroissement incessant de la complexité des systèmes informatiques requiert l'emploi de langages de conception et d'analyse afin de pouvoir développer des fonctionnalités avancées dans les outils : vérification de modèle, exécution symbolique, tests, etc. SDL et UML sont les langages de modélisation les plus utilisés actuellement, néanmoins les deux contiennent des définitions incomplètes ou des restrictions contraignantes. L'analyse des deux langages a montré leurs similarités en termes de domaines d'application, et leur complémentarité, en termes de points forts et points faibles. La direction principale suivie dans la thèse, consiste à utiliser chacun des deux langages comme source d'idées pour améliorer l'autre. Nous faisons évoluer SDL en renforçant la partie orientée-objet et sa capacité à adresser les phases initiales d'analyse et de conception. Concrètement, nous étendons le traitement polymorphique en ajoutant des PID typés, les mécanismes de la spécification de la communication avec des interfaces, et la description de structures de données complexes indépendamment de leur implémentation, à l'aide des associations. Du côté de UML, nous définissons un mécanisme générique de description du comportement basé sur les actions UML, mécanisme cohérent avec les concepts existants. Pour une définition complète de ce mécanisme, nous le formalisons avec les ASM. La description du comportement faisant partie de UML, sa formalisation affecte le noyau du langage. Nous avons défini une sémantique qui vérifie les mécanismes de description du comportement rajoutés, qui ne s'éloigne pas de la définition de UML et qui soit exécutable. Cette thèse contribue à unifier SDL et UML dans un seul langage ayant à la fois la précision de SDL et la flexibilité/généralité de UML, et montre que les deux langages peuvent être utilisés comme source d'inspiration réciproque pour leur évolution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : XX-233 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.157-168. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01INPT001H/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.