Prise en compte des incertitudes dans l'interprétation réservoir des données géophysiques : application à la segmentation

par Philippe Nivlet

Thèse de doctorat en Sciences et ingénierie des ressources, procédés, produits, environnement

Sous la direction de Jean-Jacques Royer.

Soutenue en 2001

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Pour caractériser l'état physique des réservoirs d'hydrocarbure et suivre leur évolution au cours de la production, il faut pouvoir interpréter en termes qualitatifs (lithofaciès, propriétés réservoirs. . . ) des données de nature et de source très diverses. L'analyse discriminante est une méthode de segmentation qui permet d'atteindre cet objectif. Parallèlement, il est nécessaire d'évaluer l'incertitude attachée à cette interprétation, en caractérisant, puis en propageant les incertitudes sur les données d'entrée. Dans la thèse, les incertitudes étant mal connues, elles sont représentées par des intervalles. La caractérisation de l'amplitude de ces intervalles est traitée de façon spécifique pour chaque application présentée. Le problème de la propagation est résolu par une nouvelle technique reposant sur l'analyse par intervalles. Diverses approches d'analyse discriminante (non paramétrique, quadratique et linéaire) sont étendues pour traiter des données d'entrée sous la forme d'intervalles. Dans un premier temps, un modèle imprécis (en lithofaciès par exemple) est calibré à partir d'un ensemble pré-interprété de données imprécises. La qualité de ce modèle est testée, et, si elle est jugée satisfaisante, le modèle est appliqué à l'ensemble des données disponibles sur le réservoir. L'interprétation résultante est un modèle flou, mais réaliste du réservoir en lithofaciès. La technique développée est validée sur des données synthétiques, ce qui permet de la comparer à des méthodes traditionnelles de propagation d'incertitudes (simulations). Deux applications sur données réelles sont ensuite présentées. La première consiste en l'interprétation en " rock-types " de mesures diagraphiques enregistrées au niveau d'un puits du champ d'Alwyn (Mer du Nord). La seconde concerne une interprétation en faciès sismiques de données de sismique répétée, enregistrées sur le réservoir d'huile lourde d'East-Senlac (Canada) produit par injection de vapeur.

  • Titre traduit

    Handling uncertainties for reservoir interpretation of geophysical data : application to segmentation issues


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 249-259

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001 NIVLET P.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.