Flux genique et adaptations locales : etude de la differenciation en milieu marin chez dicentrarchus labrax (linne, 1758)

par Christophe Lemaire

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de François Bonhomme.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les theories sur les origines de la speciation accordent une importance principale a l'isolement geographique (allopatrie) ou a l'adaptation locale (sympatrie). Les organismes marins possedent un important potentiel de dispersion ainsi que de fortes fecondites. Le milieu marin apparait quant a lui peu structure par des barrieres physiques. Ces organismes apparaissent donc etre particulierement interessants pour l'etude des modes d'isolement reproducteurs. Chez le loup ou bar, dicentrarchus labrax, deux types de structure genetique ont ete observes : (i) aux marqueurs microsatellites : une structure geographique en trois entites genetiques correspondant aux bassins d'atlantique, mediterranee occidentale et mediterranee orientale ; a certains marqueurs enzymatiques et rapd : une structure ecologique revelant des populations adaptees d'une part au milieu marin et d'autre part au milieu lagunaire. Les resultats de la presente these ont permis de mieux preciser la nature de ces deux types de differenciation. Une estimation preliminaire du fardeau permet de conclure a l'improbabilite de la panmixie entre les individus des deux habitats. Par une analyse comparative sur 96 locus regroupant les marqueurs rapd, enzymatiques et microsatellites, il a ete possible de trouver dix-huit locus impliques dans la differenciation liee a l'habitat lagunaire et marin. La variation genetique a ces locus refleterait des processus de selection divergente entre habitats. Parmi les enzymes impliquees dans la differenciation entre loups marins et lagunaires, l'enzyme aldo (fructose 1,6 biphosphate aldolase) est-celle qui subit les effets selectifs les plus forts. Les aldolases constituent une famille de trois genes exprimes differentiellement selon les tissus. Les differentes tentatives pour sequencer le gene codant pour cette enzyme ont permis de constater (i) l'absence d'une des trois aldolases chez les poissons (ii) l'existence d'un balayage selectif sur l'aldolase b et un intron polymorphe au polymorphisme non neutre sur l'aldolase c. Toutefois, la variation genetique a cet intron n'est pas correlee a celle de l'enzyme aldo. Une etude phylogeographique sur le cytochrome b a permis de mettre en evidence l'existence de processus comportementaux tels que la philopatrie des femelles venant renforcer l'action du front oceanique almeria-oran entre les bassins atlantiques et mediterraneens. De meme une zone de contact a ete mise en evidence en mer d'alboran. Ce site presente plusieurs aspects d'une zone de tension entre les deux entites genetiquement differenciees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 194 p.
  • Annexes : 192 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris Claude Bernard. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.