Repartition de la biomasse chez vitis vinifera l. ; rendement de conversion du rayonnement solaire global et couts energetiques

par MEPIVOSETH CASTELAN ESTRADA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Pierre Gaudillère.

Soutenue en 2001

à l'INAPG .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La croissance aerienne annuelle a l'echelle d'un peuplement de vigne a ete estimee in situ pendant les annees 1998 a 2000. Des equations allometriques pour le cepage merlot, fondees sur la correlation existante entre les caracteres morphologiques et la biomasse des organes ont ete creees de maniere a estimer de maniere non destructive la matiere seche vegetative, ainsi que celle des grappes, produite par la culture a n'importe quel stade phenologique. L'efficience d'utilisation du rayonnement de la vigne pour produire la biomasse aerienne annuelle a ete evaluee a 0. 70 et 0. 57 g de ms mj 1 rg absorbe en 1999 et 2000, respectivement. Ces rendements sont independants d'une large gamme de variation du niveau de nutrition azotee. Les couts de croissance et de maintenance chez la vigne ont ete evalues a partir de mesures de la composition biochimique de la matiere seche. Un referentiel de composition des differents organes de la vigne incluant les racines a ete constitue pour des vignes cultivees en conditions controlees ainsi qu'au vignoble. Un bilan complet des utilisations du carbone par la vigne a ete etabli, ce qui permet de proposer une premiere evaluation precise de l'allocation des ressources carbonees par la vigne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 121 p.
  • Annexes : 70 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.