La narration visuelle d'une nation : nationalisme et peinture en Turquie à l'époque républicaine

par Cemren Altan

Thèse de doctorat en Asie mineure et intérieure. Études turques

Sous la direction de François Georgeon.

Soutenue en 2001

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    La question qui est à l'origine de notre recherche est elle des liens entre la redéfinition de la nation turque au sein du système républicain fondé en 1923 et les développements contemporains des arts plastiques, au premier rang desquels se situe la peinture. Celle-ci nous est en effet apparue comme un vecteur d'investigation particulièrement efficace pour, d'une part, étudier les fondements idéologiques de la politique culturelle mise en place par l'Etat turc concernant les arts plastiques, et pour, d'autre part, interroger l'évolution du rapport à l'identité turque, à la turcicité, dans les œuvres d'un certain nombre d'artistes turcs. L'intention qui nous a guidée a donc été de parvenir à une redéfinition de la situation actuelle de l'art contemporain en Turquie, à partir de ses antécédents historiques. Nous avons étudié cette question sous l'angle des motifs nationaux dans la penture turque de 1923 à 1997, c'est-à-dire de l'Époque républicaine jusqu'à la période contemporaine. La période 1923-1927 en Turquie a déjà été maintes fois étudiée, tant du point de vue socio-économique que du point de vue politique. Nous nous sommes appuyés sur ces travaux pour reformuler la question du nationalisme à partir de l'esthétique. Des transformations esthétiques sont-elles survenues lors de l'avènement de la République de Turquie ? Si tel est le cas, de quel ordre sont-elles ? Quel rôle ont joué les nouvelles générations de peintres, ouvertes à l'art européen. A partir de la fin du XIXe siècle et plus particulièrement à partir de 1923 ? Dans quelle mesure et dans quels buts ces artistes ont-ils été soutenus par l'État ? Quelle a été la place de la peinture dans la reconstruction de l'histoire turque vue à travers le prisme de la nouvelle nation républicaine ? Enfin, quelles ont été les contradictions internes d'une telle position, et comment les différents courants de la génération actuelle des artistes turcs ont-ils, depuis une vingtaine d'années, assumé ou rejeté cet héritage du discours nationaliste véhiculé par la peinture ? Telles sont les questions qui ont structuré l'ensemble de notre travail, et que nous avons choisi de regrouper sous l'idée générale de narration visuelle d'une nation.

  • Titre traduit

    ˜ œVisual narration of a nation : nationalism and painting in Turkey in Republican period


  • Résumé

    The question in the origin of our research is the relationship between the re-definition of the Turkish Republic established in 1923 and the development of contemporary art in general an in particular in painting. This seems to be an efficient field of research ; studying the basis of cultural politics of the Turkish government concerning plastic arts on one hand and questioning it's relation to the evolution of the 'Turkish identity 'in the paintings of some Turkish artists on the other hand. Our primary aim is to re-define the actual situation of contemporary art in Turkey by the study of it's historical background. We have studied the question by elaborating the national signs in the Turkish paintings from 1923 to 1997, that is from the Republican period to the contemporary period. The period 1923-1927 in Turkey has been studied by several scholars from socio-economic and political points of view. We have pointed out to those studies in reformulation of the question of nationalism from the aesthetics point of view. Did the aesthetic transformations come up at the time of Turkish Republic ? If it is the case, at what order were-they ? What role did the artists who were open to European art from XIX century and more particularly from 1923 onwards play ? For what reasons and means were-they supported by the State ? What was the place of painting in the reconstruction of Turkish history seen by the new vision of the Republican nation ? What were the internal contradictions of such a situation, and two what extend did the artistic movements of the contemporary artists of the last twenty years assume or reject this heritage of nationalist discourse expressed by the painting ? Those are the questions that structured the research we refer under the general title of visual narration of a nation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. ( 368 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 325-348

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.214
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.215
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.214
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.215
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.