Anciennes croyances des Ingouches et des Tchétchènes (peuples du Caucase du Nord)

par Mariel Tsaroieva

Thèse de doctorat en Histoire des religions

Sous la direction de Georges Charachidzé.

Soutenue en 2001

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Les Ingouches et les Tchétchènes (ou Vaïnakhs) ont changé plusieurs fois de religion : ils furent païens, chrétiens, de nouveau païens, et enfin musulmans. Les Tchétchènes devinrent musulmans aux 16ème-17ème siècles. Les Ingouches furent islamisés à la fin du 19ème siècle. Aux 18ème-19ème siècles, la Russie entreprit en vain de les christianiser ; mais ils sont restés méfiants à l'égard d'une religion prêchée par leur ennemi séculaire. Après l'islamisation au début du 20ème siècle, ils invoquaient certains dieux païens, croyant prier Allah. L'ancien panthéon ingouche est la somme de toutes les phases de son évolution. Les Vaïnakhs adoraient les montagnes et les sources d'eau, les arbres fruitiers : poiriers et pommiers ; ils avaient des bois sacrés. Ils adoraient également certains représentants de la faune : taureaux, boucs, aurochs, cerfs, loups, canes, oies et leurs œufs, etc. Leur panthéon contenait les dieux du monde, les divinités astrales, les dieux de la nature, les dieux de la vie rurale, les dieux de la vie sociale, les dieux du métier, les divinités des fléaux, les dieux personnels ; il comportait également une pléiade de demi-dieux et de démons. Les dieux avaient leurs "maisons" où l'accès au public était interdit, sauf au prêtre. Le culte des ancêtres et du foyer était très développé. Les Ingouches ont élaboré leur cosmogonie, leur description du ciel astral, leur calendrier, etc. Il y a beaucoup de coïncidence entre les cultes et les langues vaïnakhs et ceux des Mésopotamiens, particulièrement les Hourrites.

  • Titre traduit

    Ancient beliefs of the Ingushs and Chechens (peoples of the Northern Caucasus)


  • Résumé

    The Ingush and the Chechens (or Vainahs) changed religion several times : they were pagan, Christian, pagan again and finally Moslem. The Chechens converted to Islam during the 16th and 17th centuries. The Ingush became Moslems at the end of the 19th century. During the 18th and 19th centuries, Russia tried in vain to convert them to Christianity, but they remained suspicious of a religion preached by their age-old enemy. After the conversion to Islam at the beginning of the 20th century, they invoked certain pagan gods believing they were praying Allah. The old Ingush pantheon reflects all the phases of this evolution. The Vainahs worshipped mountains, springs, pear and apple trees ; some woods were considered sacred. They also worshipped certain animals : bulls, goats, wild oxen, stags, wolves, ducks, geese and their eggs, etc. Their pantheon was composed of gods of the world, astral divinities, nature gods, gods of rural life, gods of social life, gods of professions, divinities of plagues, personal gods ; it also included a number of demigods and demons. The gods had their "houses", where access was refused to everyone except the priests. Ancestor- and home worship were very widespread. The Ingush developed in depth their cosmogony, their description of the stars, their calendar, etc. Many coincidences have been noticed between the Vainah religions and languages and those of the Mesopotamians, especially the Hurrits.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Maisonneuve & Larose à Paris

Anciennes croyances des Ingouches et des Tchétchènes : peuples du Caucase du Nord


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Riveneuve à Paris

Les racines mésopotamiennes et anatoliennes des Ingouches et des Tchétchènes


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (454 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 424-440

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.181
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.181
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Maisonneuve & Larose à Paris

Informations

  • Sous le titre : Anciennes croyances des Ingouches et des Tchétchènes : peuples du Caucase du Nord
  • Détails : 1 vol. (423 p.-16 p. de pl.)
  • ISBN : 2-7068-1792-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 401-422

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Riveneuve à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les racines mésopotamiennes et anatoliennes des Ingouches et des Tchétchènes
  • Détails : 1 vol. (329 p.-XVI p. de pl. en coul.)
  • ISBN : 978-2-914214-32-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 307-327. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • 2-7068-1792-5 Anciennes croyances des Ingouches et des Tchétchènes : peuples du Caucase du Nord : cacher l(es) exemplaire(s)
  • 978-2-914214-32-2 Les racines mésopotamiennes et anatoliennes des Ingouches et des Tchétchènes : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Acheter en ligne

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Maisonneuve & Larose à Paris

Informations

  • Sous le titre : Anciennes croyances des Ingouches et des Tchétchènes : peuples du Caucase du Nord
  • Détails : 1 vol. (423 p.-16 p. de pl.)
  • ISBN : 2-7068-1792-5

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Riveneuve à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les racines mésopotamiennes et anatoliennes des Ingouches et des Tchétchènes
  • Détails : 1 vol. (329 p.-XVI p. de pl. en coul.)
  • ISBN : 978-2-914214-32-2
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.