L'institution scolaire, vecteur des identités politiques en Asie centrale ex-soviétique turcophone (1991-1999)

par Johann Uhres

Thèse de doctorat en Langues, littératures et sociétés

Sous la direction de Jean Radvanyi.

Soutenue en 2001

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Lorsque les républiques soviétiques d'Asie centrale déclarèrent leur indépendance, à l'automne 1991, elles n'étaient pas préparées à cette transformation politique qui réclamait une légitimation. Le XXe siècle a vu s'imposer comme représentation dominante l'idée selon laquelle un État est une entité politique correspondant à une nation, qui fonde sa légitimité. Les gouvernements indépendants ne pouvaient donc se dispenser d'une politique identitaire. L'école en constituait un levier d'action essentiel. Dans la première décennie d'indépendance, l'institution scolaire des républiques centrasiatiques connut ainsi des changements qui touchaient en particulier les identités politiques. L'école était issue d'un système fonctionnant selon les principes d'intégration de l'empire soviétique. Elle devint le lieu d'une affirmation de la nation prise selon le concept soviétique exclusif défini sur une base ethnique. Mais cette orientation ignorait la question des minorités transfrontalières. Enfin, dans la nécessité d'étendre ou de compléter l'assise populaire de l'État, il a été amorcé une politique inclusive tendant vers l'assimilation et engagée sur la base de la relation politique.

  • Titre traduit

    Educational institution as a vector of political identities in post-soviet Turkic Central Asia (1991-1999)


  • Résumé

    When the Soviet republics of Central Asia claimed their independence in autumn 1991, they had not prepared themselves for such a political transformation, which needs legitimacy. During the XXth century, became a dominant idea that a state is political unit corresponding to a nation, and that this nation founds its legitimacy. So the independent governments could not avoid defining a policy about identities. School was a major tool for that. Indeed, during the first decade of independence, the educational institution of Central Asian republics was affected by changes linked with political identities. The school was rooted in the Soviet educational system, running on the principles of integration within the empire. Then, an affirmation of the nation took place on the ethnical basis of the exclusive Soviet conception of nationality. But that orientation did not take into account the question of minorities. Eventually, the need for a larger basis of legitimacy in the population lead to the attempt of an inclusive policy on the way of assimilation based on political relation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 361-373

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.34
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.34
  • Bibliothèque : Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CR4822
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.