La position de l'adjectif épithète dans le groupe nominal en français et en albanais

par Mehdi Halimi

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jack Feuillet.

Soutenue en 2001

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Les langues germaniques ont fixé la position de l'adjectif épithète devant le substantif, l'albanais l'a placé derrière, alors pourquoi l'albanais ne le ferait-il pas ? Cette position en français étant toujours variable, tantôt devant et tantôt derrière le substantif (bien sûr, ceci n'est pas valable pour tous), pose de petits problèmes aux Français et aux étrangers francophones. C'est pour cela qu'un petit aperçu sur la provenance de ces deux langues nous a paru indispensable. Nous avons également eu besoin de bien connaître la terminologie utilisée. La découverte des sortes d'adjectifs épithètes nous a aidé d' essayer de trouver les raisons des positions différentes de cet adjectif en français ainsi que les concordances de l'albanais sur ce point là. Ces adjectifs peuvent être des relationnels, de couleur, de forme, d'origine nominale ou verbale ; ils peuvent également être monosyllabiques ou polysyllabiques. Suite à leur appartenance dans ces divisions, ils offrent parfois des sens différents par rapport à la position qu'ils occupent auprès du substantif. Il nous paraît que l'adverbe a également un certain rôle à jouer. La plupart des adjectifs épithètes ont toujours une position floue en français, ce qui fait que l'antéposition et la postposition sont toujours présentes, avec une prédominance plutôt importante de la deuxième. Cela n'empêche pas d'avoir des adjectifs épithètes avec une place fixe près d'un substantif, soit devant, soit derrière ; coordonnés ou juxtaposés. Tout cela a fait que cette question a été traitée par des spécialistes de tous les domaines, surtout par les linguistes. Ce problème a été abordé de différents côtés. Des linguistes, des siècles anciens, l'ont fait d'un point de vue plutôt non scientifiques ; d'autres, plus récents, d'un point de vue structuraliste ou sémantique, ainsi que du point de vue stylistique et pragmatique. Alors, existe-t-il une règle acceptable au choix de la position de l'adjectif en français ? - Quant à nous, il y a plusieurs choix qui la déterminent.

  • Titre traduit

    Position of the epithet adjective in the nominal group in French and in Albanian


  • Résumé

    Did the Germanic languages fix the position of the adjective epithet before the substantive, did Albanian place it behind, then why French he would not make it ? This position in French being always variable, soon before and soon behind the substantive (of course, it is not valid for all), small problem pose to the French and to the French-speaking strangers. It is for it that we undertook such a research that is especially important that she/it also touches Albanian. From there, it comes out again that the comparative method is the one that predominated our research. A small preview on the source of these two languages appeared us indispensable. We also had need to really know the used terminology. The discovery of the ways of adjectives epithets, used to try to find the reasons of the positions different of this adjective in French as well as the concordances of Albanian on that point. These adjectives can be of the relational, of colour, of shape, of nominal or verbal origin ; they can be also monosyllabic or polysyllabic. Following their adherence in these divisions, their sometimes offer different senses in relation to the position that they occupy by the substantive. It appears us that the adverb also has a some role to play. Most adjectives epithets always have a fuzzy position in French, what makes that the anteposition and the postposition are always present, with a predominance rather important of the second. It doesn't prevent to have some adjectives epithets with a stationary place close to a substantive, either before, either behind ; coordinated juxtaposed either. All it made that this question has been called by specialists all domains, especially by the linguists. This problem has been landed of different sides. Of the linguists, of the old centuries, rather made it of a point of view unscientific, of others, more recent, from a structuralist or semantic view point, as well as from a stylistic and pragmatic view point. Does an acceptable solution exist then, to this phenomenon ? For us only one rule of after which we could choose the position of the adjective epithet in French doesn't exist. On the other hand, there are several choices. It is in relation to what we want to say, and in relation to the means that we use to say it, that these choices intervene in turns.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (375 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 358-371

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.39
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.39

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001INAL0004
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.