Espagnols en "banlieue rouge" : histoire comparée des trois principales vagues migratoires à Saint-Denis et dans sa région au XXe siècle

par Natacha Lillo

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Milza.

Soutenue en 2001

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Dès la veille de la Première Guerre mondiale, la ville industrielle de Saint-Denis accueillit des travailleurs espagnols, mais c'est à l'occasion du conflit que de véritables réseaux migratoires se mirent en place entre le nord du département de la Seine et certaines des régions rurales les plus déshéritées d'Espagne. Au début des années 1930, Saint-Denis et sa région comptaient plus de 10 000 habitants d'origine espagnole. Ces migrants, pour la plupart manœuvres dans les usines métallurgiques et chimiques de la région, vinrent avec leurs familles et on assista à la naissance ' de véritables îlots ibériques à Saint-Denis et dans les communes voisines, le plus représentatif étant celui de la " petite Espagne " à la Plaine. Dans un territoire très marqué par l'emprise du communisme, les Espagnols furent l'objet de prosélytisme, d'une part des anarchistes de la CNT, de l'autre des militants communistes locaux. En outre, au début des années 192O, une paroisse de langue espagnole fut ouverte à la Plaine, visant à garder les migrants dans le giron de l'Église catholique. La guerre civile fut l'occasion d'une politisation accélérée des Espagnols de la banlieue nord à travers une intense solidarité avec le camp républicain et la Seconde Guerre mondiale vit la participation de plusieurs d'entre eux aux réseaux de Résistance locaux. Dans l'après-guerre, les îlots espagnols de la banlieue nord accueillirent nombre de réfugiés politiques auxquels les municipalités locales communistes apportèrent leur soutien. Puis les anciens réseaux migratoires furent réactivés à l'occasion de l'émigration " économique " des années 1955-1970, donnant naissance à de nouveaux îlots, tel le bidonville de La Campa à La Courneuve. Outre l'étude des conditions d'implantation en banlieue nord des membres de ces différentes vagues migratoires, cette monographie s'attache à mesurer les rapports qu'elles ont tissés entre elles et leurs modalités d'intégration à la société française.

  • Titre traduit

    Spaniards in " red suburbs " : a comparative history of the three waves of Spanish migration to the Saint-Denis area in the 20th century


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (871-106 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 833-850

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : T 869
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : F 8791 (1)
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : F 8791 (2)
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : F 8791 (3)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 512-1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 512-2
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 512-3
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.