Vie et mort du dernier empire ? : désunion soviétique et décolonisation

par Ingrid Hazard

Thèse de doctorat en Science politique. Europe post-communiste

Sous la direction de Hélène Carrère d'Encausse.

Soutenue en 2001

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    "La colonisation est le facteur essentiel de notre histoire ", proclamait le célèbre historien russe, V. O. Klioutchevski, manifestant ainsi un trait particulier d'un empire qui a fait de l'expansion de ses frontières le leitmotiv de sa construction nationale depuis la conquête de Kazan en 1552 par Ivan IV dit le terrible. Contrairement à ce que proclament les dirigeants de l'URSS, la révolution communiste de 1917 n'abat pas cette facette impériale et "coloniale" de l'histoire russe puis soviétique. Elle ne fait que l'habiller sous une forme nouvelle: celle de l'internationalisme prolétarien. Une habile dissimulation qui ne résiste cependant pas au réveil des mouvements nationaux des peuples "colonisés" qui au fil des années réclament, revendiquent puis obtiennent leur indépendance. Mais alors, la dissolution de l'URSS, officiellement proclamée par Mikhai͏̈l Gorbatchev le 25 décembre 1991, ne serait-elle par conséquent que l'aboutissement d'un long processus aussi inattendu et rapide que tardif de décolonisation ? La ligne directrice de la présente thèse consiste donc avant tout à analyser cette tentative avortée de ressusciter l'Empire soviétique au moment même où les autres structures impériales européennes ou coloniales menacent puis achèvent de se disloquer. C'est de ce décalage historique par rapport au processus historiquement daté de la décolonisation et de ce paradoxe que cette recherche entend discuter. Comme les puissances coloniales, et peut-être avec une signification plus vitale, la puissance russe, qui succède à l'Union, doit aujourd'hui faire face à un défi crucial pour son avenir comme pour son identité: comment établir des relations radicalement nouvelles avec ces voisins pas comme les autres, qu'elle désigne sous le terme ambigu d'étranger proche ? De cette analyse comparative entre la fin de l'Union soviétique et la désintégration des empires coloniaux français et britannique dépend ainsi la réponse à une question fondamentale: la disparition de l'URSS sonne-t-elle le glas du dernier empire ?

  • Titre traduit

    Life and death of the last empire ? : Soviet disunion and decolonization


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (668 f., pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (700 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 508-1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 508-2
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 508-3
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.