Hypothèse d'efficience informationnelle : marchés de matières premières versus marchés financiers

par Raphaël Caillet

Thèse de doctorat en Économie internationale

Sous la direction de Serge Calabre.

Soutenue en 2001

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    La thèse porte sur la définition de l'hypothèse d'efficience informationnelle appliquée aux marchés de matières premières et propose une méthodologie de test adapté. Après une revue des définitions et des tests appliqués aux marchés boursiers, la première partie met en évidence les spécificités des mécanismes d'ajustements des marchés de matières premières et les conséquences de ceux-ci sur le processus d'évolution des cours. La seconde partie propose une étude empirique sur les produits agricoles (cacao, café, sucre et blé) et minéraux (métaux du LME) en s'appuyant sur la définition de Jensen. Elle propose une procédure de tests en quatre étapes adaptée à la définition de Jensen, reposant sur les tests traditionnels et sur la possibilité de faire des meilleures prévisions que le marché. Elle introduit également la notion d'efficience informationnelle relative.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 287 f.
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 262-281

Où se trouve cette thèse ?