Physiopathologie des voies aériennes au cours du sommeil

par Renaud Tamisier

Thèse de doctorat en Modélisation et instrumentation en médecine et biologie

Sous la direction de Patrick Lévy.

Soutenue en 2001

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Les troubles respiratoires nocturnes (TRN) sont caractérisés par une collapsibilité accrue des voies aériennes supérieures (VAS). Le but de notre travail était d'appréhender les mécanismes physiopathologiques en cause dans la collapsibilité des VAS à l'aide de la mesure des résistances des VAS et/ou de la pression négative expiratoire (NEP). Méthodes : La mesure des variations des résistances permet une estimation de la collapsibilité et des variations de volume des VAS. La NEP appliquée à l'éveil tend à induire un collapsus des VAS et donc permet théoriquement une appréciation de leur collapsibilité, appréciée par la mesure d'un indice Ic (rapport des aires sous la courbe débit-volume expiratoire sous NEP et à pression atmosphérique). Résultats. Les résistances inspiratoires et expiratoires des VAS s'accroissent de l'éveil en sommeil lent profond (SLP) respectivement de 11,47 ±4,06 et 8,68 ±4,06 à 94,54 ±44,85 et 20,85 ±10,96 cmH2O. S. L-1, p<0,001, la différence entre résistances inspiratoires et expiratoires à l'éveil devient significative en SLP respectivement de 2,79 à 73,69 cmH2O. S. L-1, p=0,003. Il existe une augmentation significative des résistances des VAS en fin d'expiration qui s'intensifie au cours des 4 cycles précédant un événement respiratoire obstructif. L'augmentation des résistances en fin d'expiration correspond à une diminution de taille des VAS pouvant être modulée par une activité expiratoire des muscles constricteurs du pharynx. L'indice Ic sous NEP semble être un indice de collapsibilité des VAS à l'éveil (Normaux et TRN respectivement 176,52 ±23 et 113,3 ±22,99 %). La valeur diagnostique de cet indice est à déterminer par des études prospectives. Conclusion. Dans la physiopathologie du collapsus des VAS, la composante expiratoire est déterminante, au cours de celle-ci des mécanismes actifs incluant les constricteurs du pharynx sont en cause.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Sleep-disordered breathing (SDB) are characterized by an increased upper airway (UA) collapsibility. The aim of this thesis was to better understand mechanisms determining UA collapsibility using two methods: UA resistance measurements during sleep and flow : volume curves under negative expiratory pressure (NEP) during wakefulness. The expiratory phase of thr respiratory cycle is crucial to understand the pathophysiology of UA collapse. Passive but also active mechanisms (including the pharyngeal constrictors) are probably involved

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (97 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 77 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Médecine Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TB01/9011
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 5424
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.