Les etoiles de tres faible masse du voisinage solaire : multiplicite et relation masse-luminosite

par DAMIEN SEGRANSAN

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de CHRISTIAN PERRIER.

Soutenue en 2001

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les etoiles de tres faible masse (vlms) constituent la population stellaire dominante de la galaxie et pourtant leurs proprietes fondamentales (fonction de luminosite, taux de multiplicite, masse et luminosite) sont encore mal connues. Toutefois, les progres technologiques realises sur les detecteurs infrarouges (sensibilite et taille), en haute resolution angulaire (interferometrie des tavelures, optique adaptative) ainsi qu'en spectroscopie a haute resolution permettent maintenant d'entreprendre des etudes systematiques de ces objets froids. La recherche de compagnons autour des vlms situees a moins de 9. 25pc dans l'hemisphere nord a ete poursuivie par optique adaptative et par mesure de vitesse radiale precise. Cette strategie est optimisee pour la detection des compagnons de tres faible masse jusqu'au domaine sub-stellaire des naines brunes pour des separations de 0. 05 ua a 330 ua. A partir des resultats de ce suivi, j'ai determine un taux de binarite de 28,6% 4. 7 pour les naines m ce qui laisse presager une dependance du taux de binarite en fonction de la masse de l'etoile primaire. Pour des separations de 0. 9 ua a 4. 0 ua a 9. 25pc, le suivi de naines m multiples par mesure de vitesse radiale et par imagerie a permis de determiner les masses de 16 naines m avec une precision superieure a quelques pourcent et de nettement ameliorer la relation masse-luminosite de la tres basse sequence principale. Enfin, j'expose en detail les observations possibles liees aux objets de tres faible masse qui pourront etre conduites dans un futur proche sur le vlti : d'une part la mesure directe des rayons de naines m les plus proches et d'autre part la determination des parametres orbitaux des binaires les plus serrees. Je m'interesse, finalement a la detection des planetes extra-solaires geantes irradiees par la mesure de la cloture de phase.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 175 p.
  • Annexes : 123 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TSegransan
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.