Prolifération des débris orbitaux : production et évolution des particules secondaires

par Muriel Bariteau

Thèse de doctorat en Géophysique

Sous la direction de Jean-Claude Mandeville.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'évaluer la contribution des éjecta à la population globale des débris orbitaux. Les éjecta, ou débris secondaires, sont produits lors d'un impact hypervitesse entre un débris ou une micrométéoroïde et la surface d'un satellite. Ces éjecta peuvent contribuer à la modification de l'environnement des débris : soit localement par la production d'impacts secondaires sur des surfaces en regard du lieu de l'impact primaire, soit à grande distance par la formation de petits débris orbitaux. Le travail a d'abord consisté à décrire la production d'éjecta grâce à l'amélioration et l'extension à d'autres types de surfaces du modèle d'éjecta réalisé précédemment. Ce modèle d'éjecta a ensuite été appliqué à courte distance pour l'analyse d'expériences. Enfin, la contribution des éjecta a été évaluée à longue distance. Pour cela, les surfaces actuellement en orbite et susceptibles de générer des éjecta ont été prises en compte. Puis l'évolution orbitale des particules secondaires a été calculée. Ainsi la densité spatiale et le flux des éjecta ont été déterminés. L'évolution à long terme de la population des éjecta a été évaluée, ainsi que l'influence des orbites cimetières. La densité spatiale des éjecta a ensuite été comparée à celle des autres sources de débris.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (141 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 125-129

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : ISAE-SUPAERO Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace. Service documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001/331 BAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.