Les visages de Soleil et Lune

par Gustavo Adolfo Torres Cisneros

Thèse de doctorat en Histoire des religions et des systèmes de pensée

Sous la direction de Michel Graulich.

Soutenue en 2001

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ayant comme fil conducteur la conception du temps, l'objet de ma recherche est le calendrier, les rites paradigmatiques ou calendaires et la mythologie des Indiens Mixes de l'Oaxaca, Mexique. Mon intérêt principal est de connaître la continuité de la religion mixe dans sa forme actuelle, catholique. Quelques questions qui guident cette recherche sont : quels sont les aspects de la religion préhispanique (calendrier, mythes et rites) qui ont survécu et pourquoi? Pourquoi le calendrier annuel a été vidé de ses rites ? Qu'est-ce qu'ils sont devenus? Le décalage du calendrier, quel rôle a-t-il joué? Quelle est l'importance rituelle du premier et du deuxième passage du soleil au zénith? La fête de la Sainte-Croix recouvre-t-elle une ancienne fête de semailles ou recouvre-t-elle les semailles sans plus? Basé sur l'existence du calendrier divinatoire et agricole, du corpus mythique et de certains rituels, je suis parti de l'hypothèse que la religion mixe est restée près des sources préhispaniques et qu'elle n'avait été que peu influencée par le catholicisme. Cette recherche montre que la plus grande continuité se trouve dans le calendrier divinatoire ainsi que dans le sacrifice comme des systèmes flexibles qui ont su coexister avec la religion officielle. Les mythes, véritables survivances du passé, véhiculent une idéologie fortement liée à la pensée méso-américaine ancienne, mais ils sont dépourvus de leur fonction sociale et rituelle. Quant aux rites calendaires, le catholicisme s'est imposé massivement et n'a laissé que peu de place pour une prolongation conjoncturelle, et non pas structurelle comme le pensent certains spécialistes : car il s'agit de rites pragmatiques, millénaires (semailles, récoltes, sacrifice) qui n'ont jamais fait attention aux fâcheuses complications d'un calendrier rituel qui ne connaissait pas des ajustements et se décalait progressivement.

  • Titre traduit

    The faces of sun and moon : configurations of time in calendar, myths and rites of the Mixes Indians of Oaxaca, Mexico


  • Résumé

    With the conception of time as a guiding principle, the object of my research is the calendar, the paradigmatic (or calendrical) rites and the mythology of the Mixe Indians of Oaxaca, Mexico. My principal interest is to know the continuity of the pre-Hispanic Mixe religion in its nowadays, catholic, character. Some questions guide this research : which are the pre-Hispanic religious aspects (calendar, myths and rites) that have survived and why? Why have the rituals of the annual calendar been emptied of meaning? What have they become? What role has the non-adjustment of the calendar played? What is the real importance of the first and second solar passage in the zenith? The Holy Cross festival envelopes an ancient sowing festival, or does it only envelope the sowing? On the basis of the existence of the divinatory and annual calendar and a corpus of myths and some rituals, my initial hypothesis was that Mixe religion has survived very close to the pre-Hispanic sources and that she was very little influenced by Catholicism? This research shows that the biggest continuity is to be found in both the divinatory calendar and sacrifice as flexible systems that have learned to coexist with the official religion. The myths, real survivors from the past, are vehicles of an ideology strongly attached to the Mesoamerican thought, but they have lost their social and ritual meaning. Concerning the calendrical rites, Catholicism has been massively imposed, permitting little room for the contingent prolongation, not structural, as some specialist believe : because they are pragmatic and millenarian rites (sowing, harvest, sacrifice) that have never paid attention to the irritating complications of a ritual calendar without adjustment that kept on wandering off the year.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (506p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 483-506

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 320

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7267
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.