Pour une anthropologie de la voix en Grèce ancienne

par Sabina Crippa

Thèse de doctorat en Anthropologie et histoire des religions

Sous la direction de Marcel Detienne et de Stella Georgoudi.

Soutenue en 2001

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Par une approche relevant de l'ethnographie de la communication, cette thèse étudie la théologie de la voix en Grèce ancienne et développe, à partir de là, une réflexion plus générale sur la conceptualisation de la voix. Cette étude comprend trois parties. La première est consacrée à la conception grecque de la voix. Nous examinons d'abord les réflexions théologiques et scientifiques et ensuite le lexique de la voix. L'analyse sémantique est focalisée notamment sur les lexèmes de la famille de phtheggomai en raison du rôle fondamental qu'ils jouent dans les contextes sacrés. La deuxième partie traite de la voix dans le domaine de la divination. En étudiant les voix marginales de la prophétie et notamment celle de la Sibylle, nous avons voulu préciser les différentes modalités de la voix prophétique et en dégager le statut rituel. La troisième partie examine l'apport du contexte magique à la théorie grecque des voix divines, à partir des Papyrus Grecs Magiques. On y analyse, en particulier, les rites de parole et les rites vocaux dans leur relation à l'écriture et à l'image. Parce qu'elle permet un regard croisé entre la tradition linguistique et la tradition religieuse, l'approche ethnolinguistique met en lumière la complexité du statut de la voix dans les contextes sacrés de la Grèce ancienne. En conclusion, la voix, et surtout toutes les modalités vocales en marge du langage, constituent le trait distinctif de l'énonciation divine ainsi que le mode privilégié de la communication entre êtres humains et divins. De plus, les voix sacrées mettent en jeu une réflexion métalinguistique qui dévoile l'existence de plusieurs conceptions de la voix à côté de celle de la phonè articulée et significative imposée par la tradition philosophico-grammaticale.

  • Titre traduit

    Towards an anthropology of the voice in Ancient Greece


  • Résumé

    This dissertation offers an original approach, based on the ethnography of the communication, to the theology of the voice in ancient Greece and develops a broader analysis of the conceptualisation of the voice. The dissertation includes three sections. The first section explores the theories of the voice formulated in the Greek world through theological and scientific considerations as well as in the lexicon of the voice. This semantic analysis mainly focuses on the lexemes of the phtheggomai family, due to their fundamental role in sacred contexts. The second section concerns the voice in the field of the prophecy. Focusing on the study of marginal prophetic voices, and particularly of the voice of the Sibyl, the author offers an interpretation of the ritual status and different modes of the prophetic voice. The third section, based on the Corpus of the Papyri Graecae Magicae addresses the contribution of the magic ritual context to the ancient Greek theory of divine voices and explores a number of ritual uses of the speech and specifically vocal rituals, as well as their relationship with writing and images. Within the double framework of linguistic and religious tradition, this ethnolinguistic approach sheds a new light on the complex status of the voice in the sacred contexts of ancient Greece. This work points out that the voice, and all its non linguistic utterances, represent the distinguishing feature of the divine enunciation and the ideal mode of communication with the divine. All these sacred voices imply a metalinguistic analysis of the voice, revealing a whole range of concepts of vocality which cannot be assimilated to that of the articulated and meaningful phonè imposed by the philosophical-grammatical tradition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (478 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2, f. 396-478

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 319
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 319
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.