Les cultes d'Amon hors de Thèbes : Recherches de géographie religieuse

par Ivan Guermeur

Thèse de doctorat en Sciences des religions. Religions de l'Antiquité

Sous la direction de Christiane Zivie-Coche.


  • Résumé

    C'est à Karnak, prestigieuse capitale d'Empire que va émerger une des divinités majeures du panthéon égyptien: Amon. S'il apparaît au Moyen Empire ( ̃2022 - 1̃650 av. J. -C. ), on ne peut être assuré avec certitude de son origine, sans doute obscur dieu local anciennement implanté dans la région thébaine. C'est le pouvoir qui établit son succès historique, dieu de la XVIIIe dynastie triomphante des envahisseurs Hyksos, il sera alors hissé au rang de divinité impériale. On peut aisément au Nouvel Empire suivre sa montée prodigieuse, le complexe des temples de Karnak atteint des dimensions extraordinaires, son clergé devient le plus important et le plus riche d'Egypte. Sa théologie se constitue alors d'emprunts aux théologies d'Héliopolis, de Memphis. Mais dès le Nouvel Empire, son culte ne se limitera plus à sa ville d'origine, on va le retrouver à travers toute l'Egypte et même au-delà. Au sud, les souverains éthiopiens deviendront ses zélateurs, construisant d'importants sanctuaires dans l'actuel Soudan; à l'ouest, dans les oasis, les Libyens en feront leur divinité principale (en particulier à Siwa). Dans le Delta du Nil, il aura plusieurs lieux de cultes très importants, par créations nouvelles ou bien en supplantant des divinités préexistantes, Tanis, Xoi͏̈s, Diospolis inférieure, Naucratis, Péluse, Toukh el-Qaramous, To-Bener, Herableion etc. . . . Et lorsque Thèbes perdra aux époques tardives de son importance politique, le culte d'Amon continuera à se développer dans toute l'Egypte. Aux époques récentes (VIIIe siècle av. J. -C. - IVe siècle ap. J. -C. ) on voit se multiplier ces monuments déposés dans les temples. Mais cette documentation est aujourd'hui éparpillée à travers le monde, dans des musées ou des collections particulières, et demeure bien souvent inédite. Ceci nous prive d'une documentation riche et indispensable pour nos recherches de géographie religieuse

  • Titre traduit

    The cults of Amun outside Thebes


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Brepols à Turnhout

Les cultes d'Amon hors de Thèbes : recherches de géographie religieuse


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (XX f. + 992 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 3, f. 837-892. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 314
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 314
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 314
  • Bibliothèque : Ecole pratique des hautes études (Bibliothèque). Section des sciences religieuses. Centre Wladimir Golenischeff.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 CWG DOC 57
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Brepols à Turnhout

Informations

  • Sous le titre : Les cultes d'Amon hors de Thèbes : recherches de géographie religieuse
  • Dans la collection : Bibliothèque de l'École des hautes etudes , vol. 123
  • Détails : 1 vol. (IX-634 p.-XXII p. de pl.)
  • ISBN : 2-503-51427-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 6-8. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.