Considérations thèoriques sur l'écriture par deux lettrés chinois au début du 20e siècle

par Frédéric Devienne

Thèse de doctorat en Linguistique, linguistique générale, descriptive, phonétique, phonologie, prosodie

Sous la direction de Jean-Pierre Drège.

Soutenue en 2001

à Paris, EPHE .


  • Résumé

    Cette thèse argumente pour la réhabilitation d'un grand lettré chinois, Zhang Binglin (Taiyan; 1869-1936), dans l'un des domaines les plus significatifs de son érudition: l'étude de la langue écrite. Les engagements politiques du lettré, relégués au second plan, sont ainsi éclairés d'un jour nouveau, au regard de ce qui constitue le centre de notre débat: l'analyse des textes linguistiques de Zhang Binglin et sa volonté farouche de faire basculer l'ancienne philologie traditionnelle, fondée sous les Han, ou <petite étude> (xiaoxue), pour en faire une discipline linguistique ou yuyan wenzi zhi xue (l'étude de la langue et de l'écriture). Les préoccupations linguistiques de l'auteur, entre 1898 et 1915, dans les trois domaines de l'étude phonétique, de l'étude sémantique et de l'étude graphique, complétées par la synthèse opérée par son principal disciple Huang Kan dans les années 1920-1930, constituent en effet l'une des réflexions les plus abouties de la période sur la question de l'écriture: critique de l'évolution des systèmes d'écriture selon Herbert Spencer; analyse de la " rivalité " entre alphabet et caractères chinois, constitution d'une nouvelle discipline linguistique en Chine, inspirée de Max Muller; reconnaissance du statut phonographique de l'écriture chinoise. Malgré quelques lacunes (vision parfois très utopiste de l'origine du langage, rejet de l'épigraphie), l'école de Zhang et Huang, en prenant parti pour la continuation du wenyan ou langue classique écrite, s'inscrit dans la continuité d'une linguistique proprement chinoise, dans laquelle l'objet d'étude est l'expression écrite du langage. Cette étude est la première présentation analytique et critique de ce courant qui aborde des questions fondamentales, laissées de côté par les tenants de la linguistique occidentalisée, lesquels, en réaction, se consacreront uniquement à l'étude de la langue orale à partir des années 1920-1930.

  • Titre traduit

    Two Chinese scholars' theoretical considerations upon written language in the early XXth century: an analysis of Zhang Binglin's (1869-1936) and Huang Kan's (1886-1935) linguistic studies.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (690 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 180 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 148 1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5767
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4 MS 148
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.