L'héraldique en France sous le premier empire

par Philippe Lamarque

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Michel Pastoureau.

Soutenue en 2001

à Paris, EPHE .

  • Titre traduit

    First empire french heraldry


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le 19 janvier 1790, la convention abolit par décret les titres, les livrées et les armoiries. Le 12 mars 1808,l'empereur crée par décret le Conseil du sceau des titres. Jusqu'en 1815, plus de 3500 titres reçoivent des règlements d'armoiries, plus 900 autres titres par décret en attente de confirmation par lettres patentes. Jean Tulard écrivit en 1974, pour la réédition du Révérend de 1897: La noblesse du premier empire attend encore son' historien qui n'aura qu'à reprendre les éléments contenus dans l'armorial de Révérend - en dépit de quelques inexactitudes vénielles - pour préciser l'effectif; l'origine sociale et la profession des nouveaux nobles. Cette analyse peut être étayée par les règlements d'armoiries, en leur qualité juridique d'accessoire du nom. Retenons cinq résultats, reflets de Cambacérès: catholique, franc- maçon, partisan l'imperium et de sa dimension surnaturelle. Le Conseil du sceau des titres fonctionne comme une loge. La quasi-totalité des impétrants sont initiés. Presque tous les écus sont composés comme des planches d'architecture. L'influence maçonnique prussienne sur l'héraldique est ancienne, mais effective seulement en 1808. Elle est moins ancienne que l'arrivée de religionnaires du Languedoc après l'édit de tolérance de Potsdam, parmi lesquels des cousins de Cambacérès. L'œuvre de juriste et de diplomate de Cambacérès est universellement connue. Cette thèse fait apparaître que le corpus héraldique napoléonien lui est entièrement dû. Il faut renoncer à l'idée reçue d'un style néogothique initié la duchesse de Berry, lectrice de Walter Scott, qui précède Mérimée et Viollet-le-Duc. Il semble préférable d'attribuer à Cambacérès la naissance du style néogothique, grâce à son armorial. Les anciennes armoiries sont modifiées au goût du jour, mais la nouvelle élite plébéienne est minoritaire parmi les titrés. Après 1814, la Commission du Sceau délivre de nombreuses lettres patentes en s'inspirant du style héraldique de 1808.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 7 vol. (1428 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 74 réf.. Bibliogr. f. 338-343 (vol.II). Indices f. 1370-1424 (vol.VII)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 151 (1)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 151 (2)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 151 (3)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 151 (4)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 151 (5)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 151 (6)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 151 (7)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mc 4 Ms 151 (1)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mc 4 Ms 151 (2)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mc 4 Ms 151 (3)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mc 4 Ms 151 (4)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mc 4 Ms 151 (5)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mc 4 Ms 151 (6)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.