Les FU dans les manuscrits de Dunhuang

par Se-Wok Park

Thèse de doctorat en Études indiennes et extrême-orientales. Chine et Corée. Littérature

Sous la direction de François Martin.

Soutenue en 2001

à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The FU of the Dunhuang manuscripts


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans les manuscrits découverts à Dunhuang, il est vrai que les genres du bianwen et de la littérature vulgaire se révèlent être d'une importance capitale pour l'histoire de la littérature chinoise. Il est donc logique que leur étude ait été développée très largement, toutefois, y ont été inclus tous les genres littéraires présentés par les manuscrits de Dunhuang. C'est sur ce point que nous fondons l'originalité de notre travail. Hormis les quatre textes intitulés fu dans le Recueil de bianwen, nous avons également recueilli une vingtaine de textes qui comportent le caractère fu dans leur titre. Parmi ceux-ci, nous avons tout spécialement choisi douze fu comme objet de notre thèse. Même si ces textes ont été lus, déchiffrés, collationnés et réédités par certains savants chinois, ils ont été étudiés sans tenir compte de leur genre littéraire et révèlent de nombreuses erreurs de lecture et de collation des manuscrits. Notre étude propose donc, tout d'abord, une recension précise des manuscrits. En nous appuyant sur les études antérieures portant sur lefu traditionnel, nous avons pu différencier nos douze textes en sept pièces de poésie et cinq fu. Grâce à cette différenciation de genre, nous avons pu constater que le genre littéraire du fu avait, en effet, pu être chanté tout comme les poèmes à chanter. D'autre part, nous avons essayé d'authentifier l'auteur, la date de composition et de copie de chaque pièce. Nous avons ensuite traduit et annoté chaque pièce afin de les comprendre parfaitement. Grâce à cette étude, nous avons pu souligner la possibilité que le fu, qui formait un genre strictement réservé à la classe aristocratique et qui était déclamé, avait pu être parfois chanté. De plus, nous avons relevé qu'il n'est pas pertinent d'intégrer sous les appellations "littérature récitée et chantée " ou "littérature vulgaire " tous les textes intitulés fu. En guise de conclusion, nous n'avons retenu que cinq fu appartenant à la catégorie traditionnelle du fu. Trois index complètent notre mémoire: manuscrits utilisés, poètes cités et termes chinois annotés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (395 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 11 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 145
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.