Les recepteurs aux hormones thyroidiennes chez les amphibiens neoteniques

par RACHID SAFI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Vincent Laudet.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les hormones thyroidiennes (ht) controlent directement la metamorphose des amphibiens. Ces hormones exercent leur action metamorphique via deux recepteurs nucleaires d'hormones tr et. Le decryptage des etapes moleculaires controlant la metamorphose a ete entrave par la complexite de ce phenomene. Ainsi, la comparaison avec les amphibiens neoteniques chez lesquelles la metamorphose ne survient pas peut nous fournir des elements cles de la cascade moleculaire controlant ce processus. Pour etudier le lien eventuel entre la neotenie et les trs, nous avons isole ces recepteurs chez deux types d'amphibiens neoteniques : (i) l'axolotl (ambystoma mexicanum) neotenique facultatif, qui peut se metamorphoser dans certaines conditions, notamment si l'on ajoute des ht a l'eau d'elevage et chez (ii) necturus maculosus un neotenique obligatoire, qui ne se metamorphose jamais et qui se comporte fonctionnellement comme un resistant aux ht. Nos analyses fonctionnelles montrent que les trs d'amphibiens neoteniques sont capables de fixer l'adn, de fixer l'hormone et d'activer la transcription d'element de reponses aux ht comme leurs homologues de xenope. Nos analyses d'expression montrent que les deux recepteurs sont exprimes dans la plupart des tissus examines. De plus, par immunohistochimie chez le necturus, nous avons mis en evidence la presence de la proteine tr dans l'intestin. Tous ces resultats sont en contradiction avec les experiences biochimiques et biologiques realisees precedemment qui montrent que les neoteniques obligatoires sont incapables de repondre aux ht. En effet, par rt-pcr nous avons demontre que les partenaires d'heterodimerisations rxrs aussi bien que tif-2, un coactivateur de la transcription, sont bien exprimes dans de nombreux tissus. De plus, plusieurs genes cibles aux ht connus chez le xenope comme la stromelysine-3, les collagenase-3 et 4 sont exprimes chez le necturus et l'axolotl dans de nombreux tissus. Ainsi, le necturus semble avoir tous les composants necessaires pour repondre efficacement a un signal hormonal. Nos resultats demontrent que la neotenie obligatoire des amphibiens semble dependre de facteurs moleculaires en aval des recepteurs aux ht. D'autre part nos donnees suggerent que, comme chez les mammiferes, les trs d'amphibiens interviennent dans d'autres processus physiologiques que la metamorphose.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 255 p.
  • Annexes : 320 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.