La metamorphose et les duplications geniques chez les poissons

par ORIANE MARCHAND

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Vincent Laudet.

Soutenue en 2001

à École normale supérieure (Lyon) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La metamorphose des amphibiens est induite par un pic d'hormones thyroidiennes (ht) et une augmentation de l'expression de ses recepteurs (tr et tr). Tr est particulierement exprime au moment du climax de la metamorphose (moment ou les changements morphologiques et physiologiques sont les plus profonds). De nombreux poissons et notamment les poissons plats metamorphosent. J'ai recherche si comme chez les amphibiens, la metamorphose du turbot (poisson plat) est caracterisee par une augmentation du taux d'ht et de l'expression des tr. J'ai egalement isole d'autres genes connus pour repondre aux ht chez les amphibiens et les mammiferes afin d'etudier leur expression au cours de la metamorphose de cet animal. Lors de cette etude nous avons pu observer que c'est le tr dont l'expression s'accroit le plus pendant la metamorphose, et non pas le tr. De plus, il semble que certaines cibles soient conservees entre les poissons et les amphibiens bien que l'inducteur major ne soit pas le meme recepteur. La deuxieme partie de mon travail concerne l'evolution des duplications geniques chez les poissons teleosteens. La presence de complexes hox surnumeraires chez le poisson zebre a conduit plusieurs scientifiques a faire l'hypothese d'une duplication ancestrale du genome des poissons teleosteens. Pour tester cette hypothese, nous avons realise une etude phylogenetique incluant des sequences disponibles dans genbank et des recepteurs nucleaires sequences au laboratoire. Nous avons remarque que 19% des genes suivent une phylogenie consistante avec une duplication ancestrale alors que 30% presentent des duplications ayant eu lieu apres la divergence des differentes lignees de poissons. Nous proposons donc que se soient des duplications independantes qui sont a l'origine du plus grand nombre de genes observe chez les poissons plutot qu'une duplication du genome ancestral.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 244 p.
  • Annexes : 400 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.