Etude de deux proteines virales, rev de hiv-1 et eb2 de ebv, assurant l'export nucleaire d'arn messagers non episses

par GERALDINE FARJOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Alain Sergeant.

Soutenue en 2001

à École normale supérieure (Lyon) .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Chez les eucaryotes superieurs, les arn messagers sont dans leur grande majorite pourvus d'introns. L'epissage de ces introns semble etre un pre-requis a leur export nucleaire et a leur traduction dans le cytoplasme. Il existe des mecanismes particuliers permettant d'outrepasser cette regle. En particulier, des systemes d'export d'arn non episses ont ete selectionnes chez certains virus afin d'echapper a ce controle cellulaire. Le travail presente dans cette these porte sur l'etude de deux proteines virales, rev de hiv-1 (human immunodeficiency virus 1) et eb2 de ebv (epstein barr virus), ayant la capacite d'exporter des arn messagers non episses. Dans un premier temps, nous nous sommes interesses a la proteine rev qui fait la navette entre le noyau et le cytoplasme, et permet l'export des arn non episses ou incompletement episses de hiv-1, a partir desquels sont exprimees les proteines de structure du virus. Nous avons ainsi identifie une nouvelle proteine interagissant avec le signal d'export nucleaire (nes) de rev, appelee nlp-1 (nucleoporin like protein-1). Nous avons montre que cette proteine presente les caracteristiques d'une nucleoporine, et qu'elle interagit avec crm1, le facteur cellulaire assurant l'export des proteines portant un nes riche en leucines, homologue a celui de rev. La deuxieme partie de ce travail a concerne l'etude de la proteine eb2, un activateur post-transcriptionnel de ebv. Nous avons montre que eb2 facilite l'accumulation cytoplasmique de certains arn non episses et qu'elle fait, de meme que rev, la navette entre le noyau et le cytoplasme. Ce resultat est en faveur de l'hypothese selon laquelle eb2 pourrait faciliter l'expression de certains genes precoces et tardifs de ebv qui sont depourvus d'introns. La suite de mes travaux a permis de conclure que cette proteine est exportee par une voie independante de crm1 differente de celle empruntee par rev.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 119 p.
  • Annexes : 350 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.