L'enrobage de solides divises en reacteur a lit fluide

par BERENGERE GUIGNON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de ELISABETH DUMOULIN.

Soutenue en 2001

à l'ENSIA .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'enrobage de particules (< 1 mm) en reacteur a lit fluide est utilise pour proteger un arome, masquer un gout, obtenir une liberation controlee d'un principe actif, etc. Dans l'industrie, il faut realiser de nombreux essais, guides par les formulateurs et les concepteurs, avant de trouver les conditions operatoires optimales pour former une couche d'enrobage d'epaisseur controlee (en general 5 a 20 m) sur des particules donnees. Afin de pouvoir definir plus aisement ces conditions optimales et de maniere generalisable a tout couple particule - enrobage, nous avons etudie, pour un equipement en mode wurster, les relations entre la formulation des produits, la faisabilite de l'operation et les caracteristiques de la couche d'enrobage formee. Des grains de couscous, des billes de verre, de resine, d'alumine et de polymethylmetacrylate sont choisis pour representer les poudres agroalimentaires par leurs diverses tailles, masses volumiques et etats de surface (caractere hydrophile, rugosite). Le comportement des solutions d'enrobage modeles (chlorure de sodium, saccharose, maltodextrine, gomme arabique) est observe en fonction de la composition, des proprietes, adhesive, filmogene, et de la facilite a secher. Le depot uniforme de l'enrobage sur les particules est assure par l'etablissement d'une circulation reguliere des particules dans les differentes zones du reacteur en adaptant le debit d'air total et l'espace tube wurster-grille. L'agglomeration des particules est evitee en limitant la concentration de la solution d'enrobage et le debit de pulverisation en fonction de la surface specifique des particules, du caractere collant (viscosite, tension superficielle) de la solution avec le sechage. Pour les conditions operatoires definies, la couche d'enrobage la plus reguliere et continue est obtenue en pulverisant une solution de gomme arabique a 20% a un debit de 13,6 g. Min - 1, sur des billes d'alumine sechees dans un debit d'air total de 125 m 3. H - 1 a 50 \c. Un modele phenomenologique construit en tenant compte de la majorite des conditions operatoires (proprietes des produits, dimension du reacteur, temperature, debits d'air et de pulverisation) permet de predire par exemple l'epaisseur moyenne d'enrobage depose a 2 m pres.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 p.
  • Annexes : 118 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.