Conceptualisation des notions de chaud et de froid : systèmes d'éducation et relations hommes-femmes chez les Touaregs (Imedédaghen et Kel Adagh, Mali)

par Cristina Figueiredo-Biton

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Pierre Bonte.

Soutenue en 2001

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette étude est le fruit de rechercherches menées au sein de deux groupes touaregs vivant au Mali, les Imédedaghen, qui observent un mode de filiation matrilinéaire, et les Kel Adagh qui sont patrilinéaires. La conceptualisation des notions de chaud et de froid est le fil conducteur utilisé dans cette thèse pour comprendre la construction socialeet symbolique du genre. Ces notions, provenant du système thérapeutique touareg, sont largement utilisées pour désigner les personnalités individuelles mais aussi les situations auxquelles chacun est confronté dans la vie quotidienne et les différentes phases de la vie. Le but étant de trouver et retrouver continuellement l'équilibre entre le chaud et le froid, les Touaregs ont mis en place des systèmes éducatifs qui offrent à chacun la possibilité de connaître et intégrer une place au sein de la société. Le mariage apparaît comme un lieu privilégier de rencontre entre des éléments duels, chaud/froid, masculin/féminin, intérieur/extérieur,qui sont en définitive complémentaires. Il est aussi le lieu d'expression des valeurs individuelles et collectives acquises pendant l'éducation. Compte tenu des fractures économiques et politiques que vivent les Touaregs depuis plusieurs décennies, de nouvelles catégories sociales ont émergé notamment dans des ce tres sédentaires et l'objet d'une analyse. Une étude comparative émerge ainsi de ce travail. Elle a pour but de mettre en relief les glissements conceptuels qui ont lieu dans cette société en mutation. Le non-aboutissement de l'éducation, la scolarisation, le séjour dans des pays voisins fortement marqués par l'islam, la perte des repères qui permettent à l'individu de trouver son identi é, poussent les générations de sédentarisés et de sédentaires à emprunter des notions extérieures à leur société ppour se définir. Les hommes cherchent alors à faire des valeurs masculines des valeurs dominantes et les femmes privilégient les valeurs matérielles aux valeurs sociales. Le mariage est perçu, pour les uns,comme un moyen d'être reconnu socialement, pour les autres, comme un moyen d'atteindre l'équilibre.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (529 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 489-519 bis. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 8
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8522
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2203
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.