Application des solutions solides à base de palladium, platine et rhodium au stockage solide des isotopes de l'hydrogène : structure électronique, stabilité sous hydrogène et vieillissement sous tritium

par Isabelle Moysan

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Sylvie Bourgeois.

Soutenue en 2001

à Dijon .


  • Résumé

    L'hydrogène pour des raisons de sécurité et de compacité peut être stockée sous forme d'hydrure métallique à basse pression d'équilibre. Le palladium est couramment utilisé à cette fin : la pression d'équilibre de l'hydrure de palladium est inférieure à 1 bar à 25ʿC. Pour certaines applications, il est nécessaire de pouvoir modifier à volonté les pressions d'équilibre de formation et de décomposition des hydrures afin de les adapter à des besoins précis. La pression d'équilibre de l'hydrure de Pd étant jugée trop faible on substitue le palladium par le rhodium et/ou le platine. Le but de ce travail était d'étudier la structure électronique, la stabilité sous hydrogène et le comportement au cours d'un vieillissement sous tritium des alliages binaires et ternaires. Une étude de la structure électronique des alliages binaires Pd-Pt et Pd-Rh a permis d'établir une relation entre la structure électronique des alliages hôtes et les propriétés d'hydruration. L'étude de la stabilité des alliages binaires et ternaires a montré que les alliages étaient tous stables dans des conditions standard de stockage à condition qu'ils contiennent moins de 10% de rhodium. D'autre part, nous avons montré un comportement original des alliages ternaires vis à vis du vieillissement sous tritium.

  • Titre traduit

    Palladium, platinum, rhodium based solid solutions for application to hydrogen and isotopes storage : electronic structure, stability after hydrogen exposure and tritium aging


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 162 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-162

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2001/37*BU/SE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.