Influence d'extraits naturels de romarin sur l'initiation de la cancérogenèse : recherche des mécanismes d'action

par Pascale Debersac

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Marie-Hélène Siess.

Soutenue en 2001

à Dijon .


  • Résumé

    Depuis quelques années, des études épidémiologiques et expérimentales ont montré que la consommation d'aliment d'origine végétale est associée à une réduction du risque de cancer. Plusieurs études menées in vitro ou in vivo chez le rongeur, ont révélé l'existence de propriétés protectrices d'extraits de romarin contre la cancérogenèse. L'objectif de ce travail est d'étudier l'influence d'extraits de romarin sur l'étape d'initiation de la cancérogenèse ainsi que les mécanismes mis en jeu. Plusieurs extraits de romarin sont utilisés, notamment un extrait contenant des diterpènes phénoliques (ED) et un extrait contenant des acides-phénols et des flavonoïdes (EHS). Administrés par voie alimentaire, ils induisent fortement les enzymes de détoxication (glutathion S-transférase, UDP-glucuronosyltransférase, quinone réductase) dans le foie. Dans un modèle d'hépatocancérogenèse induite par le benzo(a)pyrène (BaP), les deux extraits (ED et EHS) diminuent significativement la formation de foyers prénéoplasiques. L'utilisation de fractions subcellulaires de foie de rats traités avec les extraits ED et EHS, dans le test de Ames, a notamment permis de mettre en évidence une forte diminution de la mutagénicité du benzo(a)pyrène diol epoxyde, le métabolite le plus mutagène du BaP. L'ensemble de ces résultats suggère que l'induction d'enzymes de détoxication serait un des mécanismes impliqués dans l'effet anti-cancérogène du romarin. Toutefois, le romarin n'exercerait pas d'effet protecteur contre l'action génotoxique du BaP au niveau pulmonaire. En effet, la consommation d'extraits ED ou EHS n'a pas engendré, dans nos conditions expérimentales, de diminution du nombre d'adduits BaP à l'ADN dans le poumon de rat. Ce travail démontre que le romarin possède des propriétés protectrices contre l'initiation de la cancérogenèse hépatique par BaP. Cet effet anti-initiateur mériterait d'être exploré dans d'autres organes et d'être étudié avec d'autres cancérogènes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 126-[74] f.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr., 34 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2001/3*BU/SE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.