Stratégies neuromotrices et chutes chez la personne âgée saine et le sujet parkinsonien : analyse de la marche et de la posture

par Gilles Kemoun

Thèse de doctorat en Sciences et techniques appliquées au handicap et à la réadaptation

Sous la direction de Jean-Daniel Guieu et de Jean-Pierre Didier.

Soutenue en 2001

à Dijon .


  • Résumé

    Il s'agit d'une étude prospective utilisant une analyse multiparamétrique de la posture et de la marche afin de mettre en évidence l'évolution des stratégies neuromotrices de marche infracliniques en rapport avec la chute, sur deux groupes appariés de 16 personnes de plus de 60 ans. Un groupe concerne 16 patients parkinsoniens en condition off drug d'incapacité fonctionnelle minime, un groupe concerne 16 témoins en bonne santé. Toutes les personnes ont bénéficié d'un enregistrement de la marche et de la posture au moyen d'un système optoélectronique d'analyse tridimensionnelle du mouvement couplé à 2 plates-formes de force et ont eté suivies pendant 1 an. L'analyse a porté sur les données spatio-temporelles du cycle de marche et les pics de puissance tridimensionnels développés à chaque articulation des membres inférieurs. Il a été mis en évidence 3 groupes de personnes correspondant à 3 stratégies neuromotrices de marche, indépendamment de la présence ou non de la maladie de Parkinson. Un groupe possède une bonne valeur fonctionnelle ambulatoire et on ne relève aucune chute. Un groupe possède une valeur intermédiaire et déplore 20% de chuteurs. Le profil cinématique apparaît moins performant et le groupe cinétique révèle une tendance à la rigidification de la posture et à l'hypervigilance dans l'équilibre dynamique. Ce groupe va mettre en oeuvre plutôt des stratégies de cheville. Un groupe possède une valeur fonctionnelle médiocre et déplore 100% de chuteurs. Le profil cinématique apparaît perturbé et ne pas pouvoir s'adapter de façon satisfaisante à la situation autrement que par des réactions neuromotrices stéréotypées. Ce groupe va mettre en oeuvre systématiquement des stratégies de hanche beaucoup plus stabilisantes. Il existe bien un déterminisme proche entre vieillessement neuromoteur physiologique et maladie de Parkinson. Il apparaît ainsi que l'évolution se fait principalement en 3 étapes conduisant d'un pattern de marche à faible risque de chute à un pattern de marche à risque majeur de chute.

  • Titre traduit

    Gait patterns and falls in the ederly and in parkinsonian people : gait and posture analysis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [2]-202 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 158-186

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2099 U/2001/7*BU/MP
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 3079
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.