Calcul de l'attachement au sein du syntagme nominal : le rôle des informations morphosyntaxiques de genre

par Sandrine Monnery

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Daniel Zagar.

Soutenue en 2001

à Dijon , en partenariat avec Laboratoire d'Etude de l'Apprentissage et du Développement (LEAD) (Dijon) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif l’étude du rôle des informations morphosyntaxiques de genre dans le calcul de l’attachement des mots. L’étude de ce mécanisme s’est appuyée sur l’effet d’incongruence grammaticale observe dans une tâche de décision lexicale avec amorçage. Cet effet se manifeste par le ralentissement de la reconnaissance d’un nom cible suite à la présentation d’un mot amorce marqué d’un genre opposé à celui de la cible (ex. La (fem) bureau (masc) ). Dans ce travail, l’effet d’incongruence a été utilisé comme révélateur de l’intervention d’un calcul d’attachement entre les mots. Le premier objectif de ce travail a consisté à tester la nature syntaxique de ce calcul. Deux résultats viennent à l’appui de cette hypothèse. L’effet d’incongruence n’est observé que lorsque l’amorce et la cible s’enchaînent sur l’axe syntagmatique (ex. Un nom-cible amorcé par un déterminant ou par un adjectif) et non lorsque aucune relation syntagmatique ne peut être décrite entre l’amorce et la cible (ex. Un nom cible amorcé par un autre nom). De plus, cet effet semble reposer sur la prise en compte d’indices grammaticaux de genre et ne peut être expliqué par une simple réaction de « bizarrerie » à une séquence improbable dans la langue. Un deuxième objectif a consisté à préciser les principales propriétés de ce calcul. Ce mécanisme semble relativement indépendant des indices sémantiques (genre naturelvs arbitraire des noms) et formels (régularités des terminaisons nominales). De plus, les données observées par la manipulation de syntagmes longs mettent en évidence le rôle privilégié du déterminant et ‘importance de l’unité syntagmatique dans le déclenchement et la réalisation de ce calcul. Enfin, un dernier objectif a consisté à tester le traitement des informations morphosyntaxiques de genre auprès de deux populations de lecteurs non experts : enfants en coures d’acquisition de la lecture et sujets porteurs du syndrome de Williams (SW) pour lesquels il est classique rapporté un déficit dans les traitements morphosyntaxiques. Chez l’enfant, il a pu être montré que le calcul de l’attachement est efficient dès la troisième année d’apprentissage de la lecture (CE2). Chez le sujet SW, les résultats font état d’une dissociation : préservation des processus computationnels et anomalies dans la récupération du genre des mots.


  • Résumé

    The major goal of this thesis was to study the role of morphosyntactic gender cues during syntactic processing. The grammatical incongruency effect observed in a lexical decision task with grammatical priming ( i. E. Word recognition is longer when the target noun is preceded by an incongruent, prime, la (fem) bureau (masc) ) has been used as a paradigm to explore morphosyntactic processing within noun phrase. The first aim of the thesis was to assess the syntactic nature of this process. This was made by showing that the incongruency effect was only observed when a syntagmatic relationship was described between the prime an the target (ex. Between two nouns). In addition, it has been shown that the incongruency effect was mediated by a grammatical processing of gender and did not simply reflect form-based statistics. The second aim was to specify the properties of this process. It appeared to be independent of semantic features (natural gender vs arbitrary gender) and morpho-phonological information carried by word endings. Furthermore, the use of longer noun phrases allowed us to emphasize the role of the determiner and the syntactic unit in syntactic processing. The third aim was to study gender processing in two different groups : elementary school children and Williams Syndrome subjects (WS). For the children, an incongruency effect was observed from the third grade. For the WS, it has been show that computational operations were spared in WS whereas retrieval of specific gender information seemed impaired.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliographie p.235-253

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T197

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001DIJOL004
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.