Analyse de la diversité génétique de l'olivier corse et caractérisation variétale de ses huiles

par Virginie Bronzini de Caraffa

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Joseph Casanova.

Soutenue en 2001

à Corte .


  • Résumé

    L'olivier (Olea europaea L. ) est présent en Corse sous sa forme sauvage (oléastres) et sous sa forme cultivée (variétés). Dans cette étude, nous avons identifié les variétés auxquelles appartiennent les neuf principales dénominations utilisées pour la production d'huile d'olive en Corse. L'utilisation des caractères phénotypiques des arbres n'a révélé qu'une faible variabilité entre ces dénominations mais l'utilisation de marqueurs moléculaires (marqueurs RAPD) a permis l'identification de quatre variétés. L'analyse de la fraction lipidique des huiles a permis de différencier quatre types d'huile correspondant aux quatre variétés identifiées. La composition en acides gras et en triglycérides des huiles est donc largement déterminée par le génotype. D'autres variétés ont été identifiées au sein du verger oléicole corse et leurs relations génétiques avec quelques oléastres et des variétés italiennes ont montré que certaines sont génétiquement très proches des oléastres tandis que d'autres sont regroupées avec les variétés italiennes. Ces résultats complétés par l'analyse de l'ADN mitochondrial nous ont apporté des informations sur l'origine de ces oliviers. Ainsi, dans le groupe des oléastres, les variétés possédant un mitotype caractéristique de l'Ouest de la Méditerranée (MOM) seraient des variétés sélectionnées uniquement à partir d'oléastres locaux et les variétés possédant un mitotype de l'Est (ME1) seraient issues d'hybridations entre oléastres locaux et variétés de l'Est. Dans le groupe des variétés, certaines variétés ME1 sont des variétés directement importées de l'Est de la Méditerranée et les autres, qui font partie d'un sous groupe comprenant quelques oléastres sont vraisemblablement issues d'hybridations entre oliviers de l'Est et de l'Ouest. Ces dernières qui possèdent un mitotype de l'Est (ME1) ou de l'Ouest (MOM ou MCK) sont donc également des variétés sélectionnées localement. Nous avons également distingué, en Corse, deux types d'oléastres, les oléastres vrais et les formes férales issues d'hybridations entre oléatres vrais et variétés. Ces résultats suggèrent que la !Corse est une zone de contact entre flux migratoires de l'Est et de l'Ouest de la Méditérranée.

  • Titre traduit

    Analysis of the genetic diversity within corsican olive and varietal caracterisation of its oils


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 175 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Corse (Corte, Haute-Corse). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH BRO 53435
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.