Rythme circadien et efficacité neuromusculaire de muscles posturaux chez l'homme

par Valentina Castaingts

Thèse de doctorat en Génie biomédical

Sous la direction de Chantal Pérot.

Soutenue en 2001

à Compiègne .


  • Résumé

    De nombreuses variables impliquées dans la performance motrice décrivent un hme circadien et peuvent contribuer au fait que la force développée par le muscle semble présenter, elle aussi, un hme circadien. D'une présentation détaillée des éléments de chronobiologie et de physiologie neuromusculaire, il ressort que la force musculaire, notamment aux membres supérieurs, est plus importante dans l'après-midi, En revanche aucun consensus n'a pu être dégagé quant aux variations circadiennes de l'activation musculaire. Dans le cadre de cette étude nous avons analysé les variations circadiennes des capacités d'activation et de développement de force des muscles des membres inférieurs, sollicités en conditions non seulement maximales mais aussi sous maximales, réflexes et volontaires. La fatigabilité de ces muscles, fortement soumis au cours de la journée, à des activités soutenues de maintien postural et locomotrices est également évaluée par analyse spectrale d'électromyogrammes de surfa-ce. Cette étude confirme, pour ces muscles du membre inférieur, les plus grandes forces développées le soir malgré des capacités d'activation maximale équivalentes. Cette plus grande efficacité neuromusculaire (ENM) a pu être confirmée dans chacune des modalités de contraction testées : volontaires ou induites. Par ailleurs, les plus grandes différences circadiennes sont rencontrées en conditions sous-maximales, notamment dans la situation physiologique que représente le réflexe à l'étirement et en particulier sur les muscles lents. Ce contexte d'analyse des variations circadiennes de l'ENM a permis la mise au point d'un protocole d'étude complexe pour évaluer de nombreux paramètres neuromécaniques, en conditions sous maximales et maximales, réflexes et volontaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 210-234

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001 CAS 1352
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.